Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Matinée de galère pour les 400 passagers d'un TGV Paris-Lille-Boulogne

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un TGV Paris-Lille-Calais-Boulogne est resté à l'arrêt pendant 2 heures samedi matin en Picardie, en raison d'une panne technique. Les 400 passagers ont du terminer leur voyage à bord d'un autre train.

Les 400 passagers ont du monter à bord d'un autre train pour poursuivre leur voyage
Les 400 passagers ont du monter à bord d'un autre train pour poursuivre leur voyage © Maxppp - Alexis Christiaen

Lille, France

Après déjà une grosse galère dans la nuit de jeudi à vendredi (6 heures de retard pour les passagers d'un TGV Paris Lille) un nouvel incident technique a provoqué un gros retard samedi matin sur la ligne TGV Nord. 

Parti à 7h20 de Paris, un TGV à destination de Rang-du-Fliers s'est arrêté quelques minutes plus tard en rase campagne en raison d'un incident mécanique détecté par le conducteur. 

Après être resté à l'arrêt pendant 2 heures, le train a finalement été acheminé à vitesse réduite vers la gare TGV Haute Picardie. Les 400 passagers doivent poursuivre leur voyage à bord d'un TGV Sud-Est qui les attend et doit les conduire jusqu'en gare de Lille Europe. Ensuite, la SNCF doit trouver une solution pour les passagers qui veulent poursuivre leur trajet jusqu'à Rang-du-Fliers.

Ce nouvel incident a évidemment des conséquences sur le trafic. La circulation a du être alternée, par groupes de 5 trains, sur la voie contiguë à celle du train immobilisé. Conséquence,  des retards d'un quart d'heure en moyenne pour une vingtaine de trains : des TGV, des Eurostar et des Thalys. Le TGV Sud-Est qui a pris en charge les voyageurs a lui, subi, un retard d'une heure.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu