Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Métro de Lille : le doublement des rames mis en service en 2023

-
Par , France Bleu Nord

Ces rames de métro plus longues sont attendues depuis 2016. La Métropole Européenne de Lille a trouvé un accord avec Alstom : elles seront mises en service sur la ligne 1 à partir d'avril 2023. De quoi rendre plus respirable le métro aux heures de pointe.

Le métro lillois
Le métro lillois © Maxppp - Florent Moreau

Lille, France

On s'entasse aux heures de pointe, matin et soir, sur la ligne 1 du métro. La Mel avait anticipé cette situation en décidant en 2012 de doubler la longueur des rames en les faisant passer de 26 mètres à 52 mètres et c'est le constructeur français Alstom qui avait remporté le marché, sans aucune expérience dans le domaine du pilotage automatique d'une telle infrastructure.

Une connaissance technologique qu'Alstom va mettre de très nombreuses années à acquérir. Une médiation débute alors entre la société et la Mel pour trouver une conclusion à ce dossier. Alstom va commencer à déployer en 2021 sur la ligne le système pour guider dans un premier temps les rames traditionnelles. Les 27 nouvelles rames rallongées à 52 mètres seront mises en service à partir d'avril 2023 annonce Damien Castelain, le président de la Mel sur France Bleu Nord ce vendredi matin : 

2023, c'est encore assez long, c'est insupportable pour nos concitoyens mais nous avons enfin un calendrier.

Les élus de la métropole doivent voter, en conseil ce soir, ce nouvel accord qui comprend aussi un volet dédommagement important. Alstom va payer 23 millions d'euros de pénalités, 20 millions d'euros pour des pénalités de maintenance et le constructeur ferroviaire français va verser une sorte de prime d'intéressement à la Mel de 15 millions d'euros dès que ce système aura été vendu ailleurs dans le monde, soit au total 58 millions d'euros de dédommagements à la métropole lilloise qui a déjà dépensé près de 700 millions d'euros (en aménagement de stations, commandes et achats de nouvelles rames) dans ce dossier sans aucune traduction concrète.

Choix de la station

France Bleu