Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Métros, tramways : les élus du 93 dénoncent les retards des projets de transport

jeudi 31 mai 2018 à 18:31 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Une lettre ouverte au président de la République : une soixantaine d'élus de Seine-Saint-Denis dénoncent les retards dans les projets de transport dans le département. Ils se sont rassemblés ce jeudi, à Bobigny.

Les élus de Seine-Saint-Denis réunis ce jeudi matin à Bobigny
Les élus de Seine-Saint-Denis réunis ce jeudi matin à Bobigny © Radio France - Rémi Brancato

Seine-Saint-Denis, France

Une soixantaine d'élus du 93 ont signé ce jeudi une lettre ouverte au président de la République, avec un mot d'ordre : "Développer les transports en Seine-Saint-Denis, c'est urgent!" Ces élus, de tout bord politique, s'insurgent contre les retards annoncés dans les chantiers des futures lignes de métro du Grand Paris Express, mais aussi des prolongations de certaines lignes existantes ou de tramway.

ECOUTER - Les élus se sont rassemblés derrière une banderole à Bobigny

Ce jeudi matin, une trentaine d'entre eux se sont réunis symboliquement derrière une banderole juste avant l'assemblée du conseil départemental, à Bobigny. "Je veux être comme un Parisien, je veux pouvoir circuler en Seine-Saint-Denis avec un ticket de métro" lâche Patrice Calméjane, maire (LR) de Villemomble, qui brandit justement un petit ticket pour la photo, pour réclamer le prolongement de la ligne 11 jusqu'à sa commune, un projet pour l'instant à l'arrêt. "Si cette ligne 11 ne se fait pas, on a le risque d'avoir encore une augmentation du trafic automobile" regrette-t-il.

"Nous voulons dire au président de la République : n'abandonnez pas les banlieues, n'abandonnez pas la Seine-Saint-Denis"

"Les retards sur les prolongements de tramway, sur un bus en site propre comme le TZEN 3, cela commence à inquiéter les investisseurs qui se demandent si ces projets vont se réaliser" explique Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental. "Nous voulons dire au président de la République : n'abandonnez pas les banlieues, n'abandonnez pas la Seine-Saint-Denis, notamment sur les transports" ajoute-t-il.

Des transports nécessaires pour réduire les inégalités territoriales

Car pour les élus, si les entreprises affluent actuellement en nombre dans le département, la dynamique pourrait être freinée sans infrastructures de transport "en mode lourd", écrivent les élus. Selon eux, ces transports peuvent répondre à "une urgence sociale économique et environnementale" dans le département pour la "réduction des inégalités territoriales".

ECOUTER - Meriem Derkaoui, maire d'Aubervilliers et vice-présidente du département de Seine-Saint-Denis

"C'est un département qui a été oublié de la République (...) dans tous les domaines et dans le domaine de la mobilité" regrette Mériem Derkaoui, maire (PCF) d'Aubervilliers et vice-présidente du département : "1 million et demi d'habitants et les transports ne sont toujours pas au niveau" conclut-elle.