Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Michel Neugnot sur la SNCF : "personne ne prendrait le risque de mettre les voyageurs en insécurité"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Sommes-nous en sécurité dans nos TER ? On continue d'évoquer ce mouvement social qui a semé la pagaille dans les gares de Côte-d'Or tout au long de ce weekend. Avec le vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté délégué aux transports, Michel Neugnot.

Michel Neugnot est le vice-président du conseil régional en charge des transports
Michel Neugnot est le vice-président du conseil régional en charge des transports © Radio France - Arnaud Racapé

C'est un vrai débat au sein de la SNCF entre syndicats et direction, mais les cheminots affirment qu'ils exercent leur droit de retrait depuis vendredi, ils estiment qu'il y a un danger à bord de nos trains, lorsque les conducteurs sont seuls à bord, sans aucun contrôleur pour gérer les passagers en cas de problème. Qu'en pense le préposé aux transports à la région Michel Neugnot ?

"Naturellement pour tous les transports qu'ils soient ferrés ou routiers, la sécurité est primordiale. Personne ne prendrait le risque de mettre en insécurité les voyageurs." 

Rien ne dit qu'une personne en plus de la SNCF n'aurait pas été aussi blessée

"Il faut revenir sur les faits", propose Michel Neugnot : "le conducteur l'a vu et a klaxonné deux fois pour faire en sorte que le conducteur de ce poids lourds ne reste pas sur les voies. Il y a eu choc, mais il a eu le temps de se mettre en zone de protection. Il a été blessé, mais il a mis en route les procédures habituelles de sécurité. Et rien ne dit qu'une personne en plus de la SNCF n'aurait pas été aussi blessée. Chaque fois qu'il y a un accident, il y a une enquête L'enquête dira si les procédures sont bonne sou mauvaises." 

Autre argument avancé par Michel Neugnot : un seul personnel à bord, ça se fait partout dans de nombreux transports : "la conduite d'un agent seul existe dans les cars, sauf quand le parcours est loin, et dans les trains ça se généralise depuis plus de dix ans. 

Les technologies nous amènent à remplacer la présence humaine par d'autres éléments

Chez nous deux tiers de nos trains circulent avec seulement un conducteur à bord : mais comment sont faits ces choix ? "En Bourgogne-Franche-Comté, c'est prévu dans notre convention avec la SNCF, un il faut un matériel adéquat, c'es lié à l'évolution des technologies, les technologies nous amènent à remplacer la présence humaine par d'autres éléments, qui maintiennent le même niveau de sécurité. Ensuite il y a la longueur des trajets : quand vous êtes sur des TER qui font paris Dijon Lyon, eh bien il y a là des personnes dans le train autres que des conducteurs. Par contre quand vous êtes entre Besançon et Dijon c'est une heure de trajet, on peut estimer que l'on est en sécurité." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu