Transports

Mise à 2×3 voies de la rocade de Bordeaux : une aide de l'État pour finir les travaux

France Bleu Gironde samedi 5 juillet 2014 à 15:09

La rocade de Bordeaux en travaux
La rocade de Bordeaux en travaux © Radio France

Un crédit de 7 millions d'euros vient d'être accordé par le gouvernement pour permettre l'achèvement du chantier d'élargissement des voies entre les échangeurs de Pessac et de Mérignac. Reste à présent à trouver les financements pour réaliser la totalité de la mise à 2×3 voies.

Un peu d'argent frais pour les travaux de la Rocade bordelaise:  Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat aux Transports, vient de fair savoir au Préfet de Gironde que l'Etat avait débloqué une enveloppe exceptionnelle de 7 millions d'euros . Cette somme permettra de terminer les travaux de mise à 2 fois 3 voies entre les échangeurs 12 et 13 , c'est à dire entre les sorties de Mérignac et de Pessac. Ce chantier lancé en mars dernier, était sous le menace d'une suspension à l'automne, faute de crédits.

"Les inquiétudes sur la poursuite du chantier sont levées, elles étaient dûes à la suspension de l'écotaxe, qui avaient conduit le gouvernement à geler ses nouveaux engagements. Le dossier de l'écotaxe est à présent derrière nous, l'adoption de la taxe de transit permet à nouveau de débloquer les crédits."  — Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine et préfet de Gironde.

Ces 7 millions de crédits complémentaires seviront notamment à finir l'aménagement de la chaussée et à poser des écrans accoustiques.

La suite du chantier reste à financer

Mais il s'agit dès à présent de voir plus loin. À partir de 2015, seront lancées les demandes de poursuite du chantier, pour la mise à 2 fois 3 voies de la rocade jusqu'à l'échangeur 10, conformément aux engagements pris dans le dernier contratr de plan Etat-Région.

L'étape suivante , c'est à dire l'élargissement de la chaussée entre les échangeurs 10 et 4, jusqu'au Pont d'Aquitaine, sera au centre des discussions que méneront les collectivités locales avec l'Etat dans le cadre du prochain plan Etrat-Région.

"Ce prochain chantier va coûter aux alentours de 200 millions d'euros. La CUB a pris l'engagement d'en financer la moitié. Par rapport au projets routiers en Aquitaine, ces futurs travaux seront bien évidemment la priorité numéro 1 de l'État."  — Le préfet Michel Delpuech