Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Mobilisation à Aubusson: "Touche pas à ma gare!"

mercredi 2 mars 2016 à 20:23 Par Jules Brelaz, France Bleu Creuse

Près d'un millier d'usagers, commerçants et élus d'Aubusson ont signé une pétition en ligne pour dire "NON à la fermeture du poste d'agent d'accueil SNCF à la gare routière". Le maire Michel Moine rencontre jeudi matin Laurent Beaucaire, le directeur régional de la SNCF.

La mairie d'Aubusson a lancé une pétition pour défendre son guichet SNCF
La mairie d'Aubusson a lancé une pétition pour défendre son guichet SNCF © Radio France - Jules Brelaz

Aubusson, France

Après avoir perdu sa gare ferroviaire, Aubusson est déterminée à défendre sa gare routière et le poste d'accueil qui s'y trouve. Michel Moine, le maire d'Aubusson, a rendez-vous jeudi matin avec Laurent Beaucaire, le directeur régional de la SNCF :

"On va lui dire NON! Il n'en est pas question, on est extrêmement agacés, si Monsieur Beaucaire veut tester notre capacité de résistance et d'indignation, il ne va pas être déçu!"

"La SNCF souhaite fermer complètement ou partiellement le poste d'accueil-vente de la gare routière malgré les grands services rendus par son agent aux voyageurs" écrit la mairie dans sa pétition mise en ligne mardi pour "s'opposer à cette perspective".

"Que va devenir Aubusson ? On perd tout, on n'a plus rien"

Aujourd'hui pour prendre le train, les usagers de la SNCF doivent emprunter des cars pour rejoindre Limoges, La Souterraine, Montluçon ou Ussel. C'est au guichet SNCF de la gare routière d'Aubusson qu'ils achètent leur billet et demandent les renseignements sur les horaires et les correspondances. "Ce service public précieux et indispensable" selon la mairie pourrait disparaître avec le non-remplacement de l'agent d'accueil qui part à la retraite. Les usagers devront effectuer leurs réservations exclusivement en ligne.

"On nous fait vraiment un coup tordu", dit Nelly, la patronne du bistrot l'Antidote qui rappelle que "ce sont les contribuables qui ont financé la rénovation de la gare routière dont les locaux sont mis gratuitement à la disposition de la SNCF".

En moins de vingt-quatre heures, plus de 700 personnes ont signé la pétition et la mobilisation ne cesse de prendre de l'ampleur. Usagers, commerçants, acteurs culturels et élus dénoncent à l'unisson une décision "catastrophique" et "aberrante". "Venir à Aubusson, ça va devenir un challenge" déplore Marie-Pierre Jean, administratrice de la Scène nationale.

"C'est une politique tout à fait détestable par rapport à une ruralité fragile comme la nôtre, c'est une nouvelle consternante", réagit de son côté Emmanuel Gérard, le directeur de la Cité Internationale de la tapisserie qui doit ouvrir ses portes en juillet prochain.