Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Mobilisation de parents à Saint-Jean-de-Védas contre un projet d'entrée d'autoroute

jeudi 9 novembre 2017 à 6:07 Par Fanette Hourt, France Bleu Hérault

Des riverains et des parents ont prévu de se rassembler devant la mairie, ce jeudi soir, juste avant le conseil municipal, afin de protester contre un projet d'entrée d'autoroute à Saint-Jean-de-Védas (Hérault).

La rue du Mas de Magret à Saint-Jean-de-Védas.
La rue du Mas de Magret à Saint-Jean-de-Védas. © Radio France - Fanette Hourt

Saint-Jean-de-Védas, France

"On réagit avant qu'il n'y ait des morts". Anne-Sophie Roche ne mâche pas ses mots. Elle fait partie de ces parents qui ont lancé une pétition et une mobilisation contre un projet d'entrée d'autoroute dans sa commune, à Saint-Jean-de-Védas. Un rassemblement est d'ailleurs prévu ce jeudi soir devant la mairie, juste avant le conseil municipal.

Cette commune se situe est au bord de l'autoroute A709, au sud ouest de Montpellier. La mairie prévoit de prolonger l'une des rues principales du quartier de Saint-Jean-le-Sec, la rue du Mas de Magret, pour la relier au rond-point de la rocade. Mais cela va engendrer une explosion du trafic, selon ces riverains inquiets.

Une question de sécurité

Ce quartier est résidentiel. Des maisons sont construites le long de rues sinueuses et étroites. "Cela pose des questions de sécurité. Nos enfants circulent à pied ou à vélo. il y a aussi des mamans qui circulent avec des poussettes et des enfants en bas âge", décrit Anne-Sophie Roche, qui vit dans le quartier et qui est elle-même mère de trois enfants. "Aucune des rues du quartier n'est suffisamment sécurisée pour recevoir un tel trafic", assure-t-elle.

La rue du Mas de Magret à Saint-Jean-de-Védas. - Radio France
La rue du Mas de Magret à Saint-Jean-de-Védas. © Radio France - Fanette Hourt

Dans la rue du Mas de Magret, la mairie a pourtant effectué des travaux : des dos d'ânes, des chicanes en cours d'installation. Mais ces parents pointent les trottoirs étroits et des dispositifs insuffisants pour véritablement ralentir les futurs automobilistes. Par ailleurs, "c'était bien d'aménager la rue de Mas de Magret, mais ce n'est pas suffisant puisqu'il y a aussi les autres rues de Saint-Jean qui vont être impactées."

"Ils crient avant d'avoir mal"

Une inquiétude qu'entend la maire de la commune, Isabelle Guiraud. Elle assure cependant avoir "pris ses responsabilités", et que la sécurité sera suffisante. Elle demande aussi à ces riverains d'attendre de voir comment les choses évoluent : "Je pense qu'ils crient avant d'avoir mal, donc attendons. Nous ferons un bilan de cette ouverture et s'il y a une situation qui s'avère vraiment insupportable pour les riverains, alors nous prendrons les décisions qui s'imposent."

Nous ferons un bilan de cette ouverture et s'il y a une situation qui s'avère vraiment insupportable pour les riverains, alors nous prendrons les décisions qui s'imposent." – Isabelle Guiraud, maire de Saint-Jean-de-Védas

Isabelle Guiraud précise aussi que ces aménagements sont nécessaires, à la fois pour désenclaver le quartier difficile d'accès, mais aussi pour faciliter la vie des gendarmes. Du fait des embouteillages, ils ont parfois du mal à entrer et sortir de leur caserne. Ils ont donc demandé à la mairie de trouver une solution, afin de mieux répartir le trafic.

Ce qui inquiète ces riverains, c'est que le trafic explose dans le quartier.

Par ailleurs, la municipalité explique que l'une des principales voies de sortie du quartier Saint-Jean-le-Sec va bientôt être fermée à la circulation. La rue des Jasses, un axe majeur arrivant au rond-point de l'autoroute, sera coupée à la circulation du 20 novembre à mi-mars 2018 du fait de la construction de la clinique de Saint-Jean. Enfin, suite à la vente d'une ancienne cave coopérative, un lotisseur va la détruire et construire 86 logements à partir du 13 novembre, augmentant ainsi la circulation dans la rue Gratien Boyer, autre axe de sortie du quartier.

Le prolongement de la rue du Mas de Magret sera ainsi ouvert le 13 novembre prochain.