Transports

Moins de retards pour les trains TER en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 14 novembre 2017 à 6:21

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp -

La région Auvergne-Rhône-Alpes et la SNCF ont signé ce lundi la nouvelle convention TER qui les lie durant les six ans à venir. Objectif : passer à 90% des trains régionaux à l'heure en 2020.

Après deux ans de négociations, la nouvelle convention liant la région et la SNCF a enfin abouti. Elle a été présentée ce lundi à la presse. Les élus régionaux n'en seront saisis qu'à la fin du mois. Laurent Wauquiez la présente comme une première en France avec pour objectif une augmentation de la qualité et de la régularité du réseau TER.

Aboutir à 9 trains sur 10 à l'heure

La précédente majorité au conseil régional Rhône-Alpes visait déjà 92% de ponctualité pour les trains régionaux. Cet objectif n'a jamais été atteint. Laurent Wauquiez se fixe lui-aussi un objectif ambitieux : passer de 87,1% des TER à l'heure en 2016 à 90% en 2020. Il vise également une division par deux du nombre de trains annulés à la dernière minute (3400 sur l'année 2016).

Augmentation des pénalités pour retard ou annulation

Pour cela, le président de région annonce une augmentation des pénalités avec notamment des pénalités systématiques pour les retards (150 euros par train dès le premier train en retard). L'opposition affirme que ces pénalités existaient déjà à partir du premier retard et dit qu'il n'y a "rien de neuf sous le soleil".

WIFI à bord sur la ligne Valence-Mâcon

La nouvelle convention inclut le plan de sécurisation avec le doublement des équipes de police ferroviaire et le déploiement de caméras dans les gares et les TER. Le wifi à bord va être expérimenté en 2018 sur deux lignes : Lyon-Clermont Ferrand et Valence-Mâcon.