Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Mont Blanc : il y aura une nouvelle remontée mécanique pour accéder au sommet des Grands Montets

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Le PDG de la Compagnie du Mont-Blanc confirme que le sommet des Grands Montets ne sera pas accessible en téléphérique avant au moins trois ans. Six mois après l'incendie, les expertises montrent que les travaux sont tellement importants qu'il vaudra mieux construire une nouvelle remontée mécanique.

Six mois après l'incendie à la gare intermédiaire des Grands Montets, l'audit des experts est terminé
Six mois après l'incendie à la gare intermédiaire des Grands Montets, l'audit des experts est terminé © Maxppp -

Chamonix, France

Dans le massif du Mont Blanc (Haute-Savoie), c'est confirmé : il sera impossible d'accéder au sommet des Grands Montets avant au moins trois ans. C'est ce qu'annonce ce lundi le PDG de la Compagnie du Mont Blanc, l'opérateur de remontées mécaniques.  Six mois après l'incendie de la gare du téléphérique (11 septembre 2018) qui permet d'amener les skieurs à 3.300 mètres d'altitude, l'audit des experts est terminé. Conclusion : il faut reconstruire une nouvelle remontée mécanique.

"Certaines parties de l'ouvrage pourraient être réutilisées en théorie", précise Mathieu Dechavanne, "mais le coût serait probablement supérieur à celui d'une construction à neuf. Et encore faudrait-il trouver un constructeur qui accepte de le faire et d'engager sa responsabilité". C'est pour cela que le PDG de la Compagnie du Mont Blanc annonce qu'il y aura "_très probablement une nouvelle remontée mécanique à la place de du téléphérique qui a brûlé. Reste à définir quel type d'appareil, son point de départ et son point d'arrivée_. Tout cela va prendre un peu de temps". 

Trois ans, c'est donc le délai annoncé par Mathieu Dechavanne

En attendant, une seule solution pour rejoindre les sommet des Grand Montets : le ski de randonnée.

Choix de la station

France Bleu