Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Mont-de-Marsan : plus d'un million de voyages chaque année pour les bus de l'agglomération

-
Par , France Bleu Gascogne

Objectif atteint pour Transdev ! L'exploitant du réseau des bus TMA, sur l'agglomération de Mont-de-Marsan, qui vient d'être reconduit pour sept ans, a dépassé le million de voyages annuels. Quand Véolia avait obtenu la délégation de service publique en 2011, il y avait 421.000 voyages par an.

Un million de voyages par an sur le réseau TMA, les transports de l'agglomération montoise
Un million de voyages par an sur le réseau TMA, les transports de l'agglomération montoise © Radio France

Mont-de-Marsan, France

Le pari semblait fou, il y a sept quand Véolia a remporté la délégation service public pour exploiter le réseau de bus de l'agglomération du Marsan. Mais fin 2018, le pari est atteint : un million de voyages chaque année, sur le réseau urbain, le transport à la demande, le réseau Madeleine et le transport scolaire sur Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont. "Ce sont des habitudes qui se prennent" explique Sophie Cheval, la directrice de Transdev du Marsan "ça prend du temps, mais au fur et à mesure, sur ces trois dernières années, on a vu une augmentation constante. En 2015, nous avons fait quelques changements, en allant jusqu'au Grand Moun, en retravaillant les horaires. Donc là, on a peut être convaincu plus de personnes de prendre les bus. je pense que le prix du gazole peut avoir une petite incidence, aussi, sur l'usage des transports en commun. Et ce sont des réflexes qui se prennent au fur et à mesure, on sait que cela prend du temps. Ce n'est une spécificité montois, les réflexes transport prennent du temps".

Les scolaires sont toujours les plus gros usagers des bus TMA, mais il y a aussi des actifs, des retraités et des demandeurs d'emplois. Le réseau compte sept lignes, 22 véhicules : 3 grands bus, 8 bus de taille moyenne et 11 minibus. 38 personnes sont salariés de Transdev. Ils sont 33 chauffeurs.

Les adaptations en 2019 

Pour faire face à l'augmentation de la fréquentation de ses bus, Transdev a du adapter son offre à l'occasion du renouvellement, pour sept ans, jusqu'à la fin 2025, de la délégation de service public. 

Il y a d'abord l'extension du réseau : les bus vont désormais jusque dans les quartiers  du Val d'Arguence, Chemin de Thore et à Jouannas. Des secteurs jusque là peu desservis. Sur la ligne A, deux arrêts sont rajoutés rue Gambetta.

La ligne C est dédoublée : elle est divisée entre la branche nord de la ligne actuelle, et la ligne F qui  reprendra la partie sud Les horaires ont été retravaillés. 

Les horaires ont été revus :  il faut prendre en compte le temps de montée et de descente de tous les passagers, les horaires sont parfois un peu avancés pour les actifs et les scolaires, pour s'adapter aussi aux heures de pointe en centre-ville. Pendant les heures creuses, sur la ligne A, qui traverse Mont-de-Marsan du nord au sud, le terminus habituel au nord ne sera assuré que sur demande et réservation. Cela veut dire que les arrêts Sdis et Mamoura seront assurés en "Flexi'Tma".  

La navette gratuite en centre-ville, elle passe désormais devant les Halles de la Madeleine et l'Office de Tourisme.

Transdev 2.0

Pour accompagner les usagers dans tous ces changements, et dans leur quotidien, la société mise sur les nouvelles technologies, avec notamment un nouveau site internet doté d'un calculateur d'itinéraires, des fiches horaires et des plans de chaque ligne, ainsi que des actus sur le réseau et donc des alertes infos. Transdev lance aussi un système d'alerte SMS, complète Sophie Cheval : "Il faut s’inscrire sur le site internet, espace membre, et cocher les lignes pou lesquelles vous voulez une information comme les déviations. Par exemple, sur la ligne A, les jours de match, vous recevrez "Attention, les arrêts Stade Guy Boniface, etc... ne sont pas desservis. Pour la navette, quand il y a des travaux en ville, c'est un moyen d'avoir l'info plutôt que d'attendre une demi-heure pour rien et d'être frustré." 

Une application téléphone portable est aussi lancée. "MyBus" permet d'avoir les fiches horaires, le tracé, le calculateur d'itinéraire "et d'ici une dizaine de jours, le temps réel sera lancé. Vous verrez arriver votre bus. Donc s'il a un peu de retard, ça vous laissera éventuellement le temps, si vous êtes à côté d'une boulangerie d’aller chercher une baguette de pain ! C'est comme dans les grands réseaux, avec les bornes aux arrêts, mais là c'est avec le smartphone", conclut la directrice de Transdev. 

Choix de la station

France Bleu