Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Montrouge : la trottinette en libre-service ne rencontre pas un franc succès

mardi 29 août 2017 à 6:00 Par Claire Flochel, France Bleu Paris, France Bleu Alsace et France Bleu

Mis en place le 12 juillet 2017, un dispositif de location de trottinettes est testé à Montrouge et Châtillon (Hauts-de-Seine). Une expérimentation mise en place par Knot, une start-up alsacienne avec la Société du Grand Paris (SGP). Seulement cinq trottinettes sont louées chaque jour en moyenne.

la station de trottinettes à Mairie de Montrouge
la station de trottinettes à Mairie de Montrouge © Radio France - Claire Flochel

Montrouge, France

Un réseau de cinq stations accueille 40 trottinettes connectées depuis le 12 juillet dernier à Montrouge et Châtillon (Hauts-de-Seine). L'objectif est de proposer à tous les employés de la zone de bureaux dans cette partie des Hauts-de-Seine un moyen de déplacement alternatif, pour parcourir le "dernier kilomètre", du métro ou du RER jusqu'au au travail. Pour l'utiliser, il faut télécharger une application et c'est grâce à celle-ci qu'il est possible de déverrouiller une trottinette et de s'en servir. Louer une trottinette coûte 99 centimes d'euros les deux heures.

Entre 5 et 7 trottinettes louées chaque jour

C'est Knot, une start-up alsacienne qui est chargée de la conduite de l'opération, en partenariat avec la Société du Grand Paris (SGP). D'après Knot, il y a aujourd'hui, dans les Hauts-de-Seine, 600 utilisateurs inscrits dont une cinquantaine d'utilisateurs véritablement actifs. En moyenne, chaque jour, entre 5 et 7 trottinettes sont louées à Châtillon et Montrouge. Polina Mikhaylova, la cofondatrice de Knot explique ce peu d'engouement par les vacances notamment : "Au mois d'août, il y a toujours moins de monde, on espère qu'à la rentrée, plus de gens se serviront de Knot".

Peu d'information et peu de visibilité

Ce qui semble poser problème également, c'est le manque de visibilité des stations de trottinettes. En sortant du métro Mairie de Montrouge, il faut parcourir une centaine de mètres pour trouver la borne. Une station plutôt petite puisqu'elle ne peut contenir que huit trottinettes. "Je ne les avais pas remarquées", "Il n'y a pas de communication, cela pourrait m'intéresser mais je ne savais pas que cela existait", sont les phrases entendues par les passants dans la rue.

La fin de l'expérimentation est prévue le 15 septembre. Une fois le bilan effectué, s'il est négatif, les trottinettes seront retirées, s'il est positif, d'autres bornes seront mises en place. Lundi 28 août, un autre test a vu le jour en Seine-Saint-Denis, les trottinettes installées, sur le parvis des gares de RER D et B, arrêt Stade de France, à Saint Denis, et jusque là réservées aux salariés de la SNCF, de Keolis, ou encore de la Société du Grand Paris, sont désormais en libre service.