Transports

Mortalité en hausse sur les routes de France pour la deuxième année consécutive

Par Clémence Gourdon, France Bleu mercredi 27 janvier 2016 à 12:38 Mis à jour le mercredi 27 janvier 2016 à 14:19

La mortalité sur les route de France encore en hausse en 2015 (illustration)
La mortalité sur les route de France encore en hausse en 2015 (illustration) © Maxppp

Le nombre de morts sur les routes de France a augmenté de 2,4% alors que le nombre d'accidents corporel a baissé en 2015. L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière précise que ces accidents ont été "plus violents".

Alors que le nombre d'accidents corporels a baissé de 3,6%, "la mortalité routière est en hausse de 2,4%" sur les routes de France en 2015, annonce ce mercredi l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Moins d'accidents, mais des accidents plus violents

Selon les données de l'ONISR, quelques 3.464 personnes sont mortes sur les routes de France en 2015. C'est ainsi la première fois en 35 ans que la mortalité sur les routes françaises est en progression deux années de suite. En 2014 déjà, la Sécurité routière avait enregistré une hausse de 3,5% de décès sur les routes par rapport à 2013.

Plusieurs accidents ont été particulièrement violents et meurtriers

— Communiqué de l'ONISR

Le communiqué donne notamment pour exemple l'accident de car de Puisseguin, en octobre dernier, qui a fait 43 morts après une collision entre un car et un poids lourd.

Aucun(e)

Les hommes, plus concernés

Les catégories les plus touchées par ces accidents de la route sont les hommes, les jeunes et les seniors. "Pour des distances parcourues à peu près équivalentes entre hommes et femmes, les trois-quarts des victimes de la route sont des hommes", précise le communiqué.

Cette hausse de l’accidentalité s'explique par la vitesse et une augmentation du trafic de 2,5% sur les routes nationales et autoroutes

"Rien ne peut se substituer à la responsabilité individuelle"

Ces chiffres sont annoncés alors que plus de 80 mesures concernant la sécurité routière ont été annoncées en 1 an. Pour le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, la "responsabilité individuelle" tient également un rôle dans ces chiffres.

L'État prend des précautions, il multiplie les contrôles mais rien ne peut se substituer à la responsabilité individuelle

— Bernard Cazeneuve

En 2015, de nombreuses mesures ont été prises en conséquence du taux de mortalité élevé de 2014. Abaissement de 0,5 g/l à 0,2 g/l du taux légal d'alcoolémie pour les conducteurs novices, la modernisation du parc de 4 200 radars, ou encore la possibilité pour les maires d'abaisser la vitesse à 30 km/h.

L'objectif de l'État est d'atteindre moins de 2.000 morts sur les routes d'ici 2020.

Aucun(e)

Partager sur :