Transports

Moselle : hausse inquiétante du nombre de morts sur les routes

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord mardi 12 septembre 2017 à 18:28

La mortalité sur les routes de Moselle est en forte hausse depuis le début de l'année 2017
La mortalité sur les routes de Moselle est en forte hausse depuis le début de l'année 2017 © Radio France - Clément Lhuillier

Les CRS de Moulins-les-Metz menaient des contrôles ciblés ce mardi sur l'A31 pour traquer les téléphones au volant et les automobilistes sans ceintures de sécurité, alors que le nombre de tués sur les routes mosellanes est en forte augmentation cette année.

135 euros d'amende et 3 points retirés sur son permis de conduire : cet automobiliste meurthe-et-mosellan interpellé par les CRS, sur l'A31 à hauteur d'Hauconcourt, y réfléchira à deux fois, avant de prendre son téléphone en conduisant.

Ce mardi, les forces de l'ordre menaient une opération de sécurité routière de grande ampleur «Téléphone-Ceinture», coordonnée sur l’ensemble des 18 départements de la zone de défense et de sécurité Est. A bord de véhicules banalisés, les policiers du PC autoroutier de Moulins-les-Metz se sont donc fondus dans la circulation dense de l'autoroute, pour repérer les contrevenants.

L'autoroute A31, c'est 100.000 véhicules par jour. Les gens qui sont au volant doivent impérativement avoir une concentration maximale pour éviter les accidents - Philippe Glorian, commandant de la CRS autoroutière Alsace-Lorraine.

37 morts depuis le début de l'année en Moselle

Il faut dire que les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons dans le département : 37 personnes ont perdu la vie depuis le début de l'année sur les routes du département, soit 7 de plus que l'an passé. Selon les statistiques de la préfecture de Moselle, 36% des accidents mortels sont la conséquence de fautes de conduites, comme l'usage du téléphone au volant, ou le non port de la ceinture de sécurité. "Ce sont vraiment des problèmes de comportement, constate Georges Bos, le directeur de cabinet du préfet de Moselle, qui assistait à ces contrôles. L'objectif est de faire prendre conscience à la population que l'usage du téléphone au volant, ce n'est pas neutre et que cela peut être dangereux."

Georges Bos, directeur de cabinet du préfet de Moselle

Quand à la ceinture de sécurité, des automobilistes et leurs passagers sont encore trop nombreux à ne pas la mettre, malgré les avertisseurs dont disposent les véhicules. "C'est aberrant, choquant. Dans certains accidents où la ceinture n'est pas attachée, des personnes traversent les pare-brises et se retrouvent éjectées à 25 mètres de leur voiture" poursuit Georges Bos qui rappelle l'importance de bien attacher également les sièges adaptés aux enfants, et l'obligation d'attacher sa ceinture dans les bus scolaires.