Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Moselle : les agents de la Dir-Est fin prêts pour affronter l'hiver

vendredi 3 novembre 2017 à 16:10 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

La période de viabilité hivernale débute ce lundi 6 novembre pour certains centres d'exploitation de la Dir-Est en Moselle. L'heure est aux dernières formations et aux derniers ajustements dans l'organisation du travail pour pouvoir réagir à toute heure du jour ou de la nuit.

Le stock de sel du centre d'exploitation de Fameck a une capacité de 600 tonnes, soit l'équivalent de 8 jours de salage.
Le stock de sel du centre d'exploitation de Fameck a une capacité de 600 tonnes, soit l'équivalent de 8 jours de salage. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Moselle, France

L'heure est aux derniers ajustements, dans les centres d'exploitation de la Dir-Est en Moselle. La direction interrégionale des routes, qui s'occupe des autoroutes gratuites et des routes nationales, entre en dispositif "viabilité hivernale" à compter du lundi 6 novembre. Cela signifie que tout le travail est organisé de manière à pouvoir réagir dès qu'un épisode météo se déclare. "Il y a des équipes du matin, des équipes du soir, explique Christophe Leroy, le chef du centre d'exploitation de Fameck. On met aussi en place des astreintes tous les quinze jours. C'est un travail assez prenant, assez fatigant. Quand on a fini, au mois d'avril, on est bien content !" La viabilité hivernale se termine en effet le 2 avril prochain.

Des circuits de salage prédéfinis

Dans les faits, l'engagement de la Dir-Est est résumé par Thomas Anselme, le chef du district de Metz : "4 heures après la fin de l'épisode climatique, la voie de droite de chacune des routes dont on a la charge doit être praticable." Pour cela, la Dir-Est se repose sur son organisation, donc, mais aussi sur sa capacité à anticiper et à réagir aux conditions climatiques.

Tout le matériel a été inspecté et vérifié pour le début de la viabilité hivernale, comme ici à Fameck. - Radio France
Tout le matériel a été inspecté et vérifié pour le début de la viabilité hivernale, comme ici à Fameck. © Radio France - Cédric Lang-Roth

"On a des outils de prévision météo très poussés, pour savoir ce qui va se passer dans les heures et les jours à venir, explique Thomas Anselme. On dispose aussi des données de stations météo fixes ou embarquées dans des véhicules. Cela nous permet de déclencher des actions de salage au plus près des besoins réels sur le terrain." L'ensemble du réseau de la Dir-Est, à savoir 225 kilomètres de routes, est également divisé en plusieurs circuits de salage qui correspondent au stock de sel que les saleuses peuvent prendre en une fois. "L'idée est de ne pas tomber en panne de sel en cours de route", précise Thomas Anselme.

La panne, justement, peut-elle toucher le stock total des centres ? Non, répondent en cœur les dirigeants de la Dir-Est. Au centre de Fameck, il y a une capacité de 600 tonnes, soit l'équivalent de 8 jours de salage normal. Dès qu'un quart du stock a été consommé, il est à nouveau rempli. Et en cas de gros coup dur, la Dir-Est dispose d'un stock stratégique de 3.000 tonnes. Sur les 6 derniers hivers, c'est celui de 2012-2013 qui a été le plus intense, avec près de 43.000 tonnes de sel consommées.

Un rappel pour la sécurité de tous : il est interdit de doubler une saleuse quand elle en action.