Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Municipales : les candidats LREM proposent de passer la rocade bordelaise à quatre voies

-
Par , France Bleu Gironde

Les 22 candidats investis par La République en marche pour les municipales sur Bordeaux Métropole ont présenté ce lundi 18 novembre leur plan mobilité. Parmi les idées phares : développer l'usage du vélo ou encore passer la rocade bordelaise à 2x4 voies.

Une partie des 22 candidats LREM pour les municipales sur Bordeaux Métropole.
Une partie des 22 candidats LREM pour les municipales sur Bordeaux Métropole. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

Les 22 candidats LREM pour les élections municipales sur Bordeaux Métropole ont présenté ce lundi leur plan mobilité. Parmi les idées phares : créer 200 km de pistes cyclables en dix ans, et prendre la main sur la gestion de la rocade bordelaise pour la passer à 2x4 voies. 

200 km de pistes cyclables

Les candidats macronistes partent d'un constat : Bordeaux est la 3e agglomération la plus embouteillée de France, d'après eux. Ils proposent donc un plan vélo à hauteur de 200 M€ pour créer sur dix ans 200 km de pistes dans la métropole. "On veut en faire la première métropole pour le vélo, explique Thomas Cazenave, candidat LREM à la maire de Bordeaux. Aujourd'hui 8 % des métropolitains utilisent le vélo, on veut passer à 25 % de part modale, soit la place du vélo dans les déplacement du quotidien". 

Une rocade à 2x4 voies

Autre mesure phare si les candidats sont élus : permettre à Bordeaux Métropole de récupérer la gestion de la rocade auprès de l'Etat, pour la passer de 3 à 4 voies. "Nous allons destiner les deux premières voies aux automobiles, la troisième aux camions et la quatrième à tout ce qui est vertueux soit les bus, voitures électriques et les gens qui circuleront en covoiturage." détaille Bruno Sorin, candidat LREM à Mérignac, tout en anticipant les critiques sur d'éventuels travaux : "non il n'y aura aucun travaux, c'est juste de la peinture, les voies sont déjà calculées pour un passage à quatre voies."

Un passage à 2x4 voies qui s'accompagnerait d'un abaissement général de la limitation de vitesse à 70 km/h et d'une interdiction de circuler pour les poids-lourds aux heures de pointe. Les candidats préconisent également de refondre le réseau de bus en créant des lignes "express" pour relier deux destinations sans arrêt, mais aussi l'installation de barges pour permettre aux piétons de passer des deux rives de la Garonne plus rapidement. 

Un tunnel sous la rive droite ? 

Par ailleurs, si le projet du RER métropolitain trouve sens aux yeux des candidats, celui du métro à Bordeaux n'est pas soutenu, tout comme de nouveaux projets d'extension du tram. 

En revanche, Thomas Cazenave n'exclut pas de mettre à l'étude un projet assez curieux, porté par le maire de Carbon Blanc Alain Turby, à savoir l'idée d'un tunnel de 22 kilomètres passant en partie sous la rive droite de Bordeaux, entre le pont de la Dordogne et les autoroutes A 62 et A 63. L'idée serait de décongestionner la rocade du trafic des poids lourds.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu