Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Nancy : un tram sur rail jusqu'au plateau de Brabois... Oui ! Mais quand ?

lundi 12 mars 2018 à 19:50 Par Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine

La première consultation publique sur le projet de renouvellement de la ligne 1 du tram de Nancy révèle la nécessité d'une montée par le rail jusqu'au Technopôle de Brabois. Mais cette solution idéale pourrait aboutir dans une seconde phase du projet, selon l'élu chargé du dossier.

Installé en 2001, l'actuel tram de Nancy a connu un an d'interruption et de nombreux problèmes techniques. Le matériel arrive en fin de vie en 2023.
Installé en 2001, l'actuel tram de Nancy a connu un an d'interruption et de nombreux problèmes techniques. Le matériel arrive en fin de vie en 2023. © Radio France - Laurent Watrin

Nancy, Vandœuvre-lès-Nancy, France

"La Métropole du Grand-Nancy n'était pas obligée d'organiser une concertation démocratique", préalable à ce projet, rappelle Christophe Choserot, le vice-président de l'agglomération chargé du dossier. Car le montant du budget prévisionnel, estimé à 250 millions d'euros, n'impose pas le recours à un garant du débat public. 

20 combinaisons possibles et des études non abouties...

Mais cette estimation d'investissement initial ne couvre peut-être pas tous les aspects techniques envisageables pour ce chantier d'envergure. Ces questions sont mises en évidence dans le bilan du garant de la commission du débat public, Régis Guyot

"Si c'était simple, ça se saurait", sourit Christophe Choserot. Le rapport du "garant du débat public" souligne le sujet clé : la montée vers le plateau de Brabois. "Par le tram, c'est nécessaire, et c'est ma conviction", note l'élu métropolitain. Mais plusieurs phases de développement sont possibles, selon lui. 

Christophe Choserot, vice-président de la Métropole du Grand-Nancy, chargé du projet tram.

Le rapporteur rappelle que le projet de base comporte 20 combinaisons possibles, et certaines d'entre elles n'ont pas encore été étudiées.

La consultation, organisée entre novembre 2017 et janvier 2018, semble avoir été un succès démocratique, selon le rapport du garant du débat public : 653 contributions et plus de 11 000 visites d'internautes sur la plateforme participative de la consultation. L'information reste accessible à tous, note aussi le rapporteur. (voir le site du Grand-Nancy).  

Christophe Choserot, maire de Maxéville et vice-président de la Métropole du Grand-Nancy, veut poursuivre la réflexion avec les citoyens. - Radio France
Christophe Choserot, maire de Maxéville et vice-président de la Métropole du Grand-Nancy, veut poursuivre la réflexion avec les citoyens. © Radio France - Laurent Watrin

Ce projet structurant, baptisé "renouvellement et extension de la ligne 1 du tramway du Grand-Nancy", alimente certaines tensions entre élus au sein de la Métropole. Le maire de Vandoeuvre, Stéphane Hablot, organise une réunion publique, ce mardi 13 mars 2018, pour affirmer qu'il faut, selon lui, décider dès maintenant de budgéter le tram sur rail vers Brabois. 

L'avant-projet, avant enquête publique, doit être présenté fin juin. L'enquête publique suivra. Et le débat sur le futur tram pourrait bien être aussi un enjeu des premières élections des conseillers métropolitains au suffrage direct, prévues en 2020.

Un tram sur rail descendra-t-il du plateau de Brabois un jour ? Le débat n'est pas tranché. - Radio France
Un tram sur rail descendra-t-il du plateau de Brabois un jour ? Le débat n'est pas tranché. © Radio France - Laurent watrin