Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Nancy-Merrey : les Vittelois toujours mobilisés pour le retour de leur ligne ferroviaire

lundi 6 novembre 2017 à 5:00 Par Marie Roussel, France Bleu Sud Lorraine

Près de 400 personnes se sont réunies devant la gare de Vittel, ce dimanche 5 novembre dans l'après-midi. Un an après la suppression des trains sur la portion Merrey-Pont-Saint-Vincent de la ligne 14, les Vittelois ne perdent pas espoir de les revoir s'arrêter à nouveau dans leur gare.

Depuis le 18 décembre 2016, il n'y a plus de train qui relie Vittel à Nancy.
Depuis le 18 décembre 2016, il n'y a plus de train qui relie Vittel à Nancy. © Maxppp - Alexandre Marchi

Vittel, France

Démonstration de force réussie pour l'Association de défense de la ligne ferroviaire Nancy-Merrey, puisque les manifestants étaient près de 400, ce dimanche, rassemblés devant la gare de Vittel. Tous réclament le retour de la ligne Nancy-Merrey, et voir la gare de Vittel à nouveau desservie.

Des bus surchargés

Pourtant, cela fait bientôt un an que la ligne Nancy-Merrey n'existe plus. Depuis, les trains s'arrêtent à Pont Saint-Vincent et des bus ont été mis à la place pour faire la jonction avec Vittel. Mais le service est beaucoup moins optimal. "Quand il fallait prendre le car pour aller jusque Contrexéville, ça allait. Parce qu'après on montait dans le train, il y avait des toilettes. Mais maintenant : c'est jusque Pont-Saint-Vincent !" déplore Huguette, une usagère.

Des conditions difficiles aussi pour les écoliers, lycéens ou étudiants qui voient parfois ces bus bondés. "J'étudie au lycée Poincaré, à Nancy, témoigne Marine. Pour rentrer je mets bien deux heures. Ça bouffe tout un après-midi. Du coup je prends la voiture ou je fais du covoiturage."

Un retour de la ligne 14 ?

Tous espèrent donc voir le train revenir dans leur gare, et la ligne Nancy-Merrey à nouveau en service. De son côté, David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et vice-président du Grand Est en charge des transports veut entretenir cet espoir mais établit la liste des conditions :

Il faut que le contribuable accepte de financer cette ligne, il faut imaginer à quelles conditions on va avoir un temps de parcours plus rapide, si on arrivait à faire du Vittel-Nancy en une heure, une heure et quart : on est compétitif. - David Valence

Le retour de cette ligne, sur dix ans, coûterait environ 75 millions d'euros.