Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Transports

Nancy : un tramway remplacé par... un tramway ?

lundi 17 octobre 2016 à 13:11 Par Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine

Le tram sur pneu à Nancy sera retiré de la circulation en 2022. La métropole du Grand Nancy doit, d'ici l'été prochain, trancher sur sa solution de remplacement. Et même si toutes les pistes sont sur la table, c'est un tram sur rail qui aurait la préférence des décideurs. Explications et décryptage.

Le tramway de Nancy, avenue Kennedy.
Le tramway de Nancy, avenue Kennedy. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Nancy, France

Pour remplacer le tram sur pneu en 2022, les dirigeants de la métropole n'ont pas beaucoup d'alternatives. Calèches, soucoupes volantes étant visiblement écartées, il ne reste que deux options : le bus et un nouveau tram.

Le bus à haute qualité de service comme sur la ligne 2 entre Jarville et Laneuveville pose deux problèmes majeurs. Le premier est sa capacité. Le tram transporte en moyenne 45 000 usagers par jour avec un potentiel estimé à 70 000. Un bus même allongé ne peut remplir ce critère. Autre souci majeur, ce sont les travaux nécessaires pour mettre un bus en place. Sur la ligne actuelle du tram, deux bus ne pourraient pas se croiser. Il faudrait tout casser et tout refaire. Des travaux coûteux, mais surtout longs, qui risqueraient d'avoir raison de la patience des riverains et automobilistes.

Christophe Choserot Vice-président délégué à la Métropole aux études sur le renouvellement de la ligne de TRAM  - Radio France
Christophe Choserot Vice-président délégué à la Métropole aux études sur le renouvellement de la ligne de TRAM © Radio France - radioFrance

Voilà pourquoi le tram sur rail a la préférence des dirigeants de la métropole. Il y aurait effectivement des travaux notamment sur les bordures des quais, mais rien à voir en terme d'ampleur par rapport aux bus. Le maire socialiste de Maxéville, Christophe Choserot, délégué aux études sur le renouvellement de la ligne 1 ne cache pas que le tram sur rail est la meilleure des solutions, mais là aussi il y a deux écueils.

Un téléphérique entre Vandoeuvre et le CHU à Brabois ?

Le premier est d'ordre technique. Avec une question sur laquelle les avis divergent. Le tram sur rail est-il capable de monter la pente de Brabois qui mène au CHU ? Elle est à plus de 12 %. Sur France Bleu Lorraine, Christophe Choserot n'a pas totalement exclu la piste du téléphérique entre le centre de Vandoeuvre et la zone du CHU. Autre difficulté, le centre-ville de Saint-Max. Le maire est d'accord pour qu'un tram sur rail traverse sa commune, mais pas en site propre, pour permettre aux automobilistes de circuler. Une position qui risque de crisper les débats.

Un rappel : Nancy est avec Caen la seule ville à avoir ce tram sur pneu. Caen arrête les frais dès 2019 pour justement mettre en place un tram sur rail. Nancy suivra t-elle ? Réponse en 2017.