Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Nationale 13 : "Il faut que les promesses soient tenues"

-
Par , France Bleu Cotentin

Journée spéciale sur France Bleu consacrée à vos galères de transport au quotidien. Dans la Manche, la Nationale 13 est au cœur des débats depuis des décennies. Les riverains de cet axe très fréquenté attendent des travaux de sécurisation.

Yves Néel, président du comité de défense des riverains de la Nationale 13
Yves Néel, président du comité de défense des riverains de la Nationale 13 © Radio France - Anthony Raimbault

Dans le cadre de la journée spéciale sur France Bleu consacrée à vos galères de transport, coup de projecteur sur la Nationale  13. Plus de 25.000 véhicules circulent chaque jour sur cet axe principal du département. Les problèmes de sécurité y sont nombreux. Le préfet de la Manche vient d'annoncer des mesures. Réaction d'Yves Néel sur France Bleu. C'est le président du comité de défense  des riverains de la Nationale 13.

Le préfet annonce un abaissement de la vitesse limite de 110km/h à 90km/h sur une portion de 6 kilomètres supplémentaires entre Valognes et Cherbourg. C’est ce que vous réclamiez ? 

Le préfet nous l’avait promis au mois de juin de l’année dernière. C’est une bonne chose. Ce n’est pas le tout de baisser la vitesse, mais il faut que les promesses soient tenues. 

Cette mesure, c’est le temps de faire des travaux de sécurisation. Quel est le quotidien des riverains de cette route ? Vous risquez votre vie à chaque fois que vous sortez de chez vous ? 

C’est ça. Pour sortir de votre maison, vous êtes à l’arrêt. Vous avez des voitures qui viennent sur votre gauche à 110km/h et il faut s’infiltrer dans la circulation. Il y a plus de 20.000 véhicules qui passent par jour sur cet axe. Il faut vraiment le vivre tous les jours pour mesurer la dangerosité de cet axe. 

Les travaux de sécurisation vont durer quatre ans. Est-ce que vous avez l’assurance que tous les riverains seront en sécurité après ? 

Quand on regarde les projets qui nous sont présentés, normalement oui.  Après, le planning glisse à longueur de temps. Il ne faudrait pas que ça continue à glisser de mois en mois. Le projet c’est de relier nos habitations à des axes secondaires. 

Le précédent Préfet avait le projet d’installer plusieurs radars sur la N13 entre Valognes et Cherbourg. Ce projet a été mis au placard. Vous le regrettez ? 

Si le préfet fait passer la vitesse à 90km/h, il faudra aussi qu’il assume le contrôle.  Pour nous riverains, ça ne veut rien dire si ce n’est pas contrôlé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess