Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

NDDL : gros dispositif des forces de l'ordre pour permettre le débroussaillage de la D281

lundi 5 février 2018 à 9:18 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un important dispositif de gendarmes mobiles est déployé ce lundi matin aux abords de la "route des chicanes" à Notre-Dame-des-Landes. Il ne s'agit pas d'une tentative d'évacuation de la Zad mais de permettre la poursuite des travaux de débroussaillage de la D281.

Les gendarmes aux abords de la la D281 ce lundi matin
Les gendarmes aux abords de la la D281 ce lundi matin © Radio France - Anne Patinec

Notre-Dame-des-Landes, France

Plusieurs fourgons de gendarmes mobiles sont déployés, ce lundi matin, aux abords de la "route des chicanes" à Notre-Dame-des-Landes. Il ne s'agit pas d'une tentative d'évacuation de la Zad mais "de permettre la reprise des travaux sur la route", précise la préfecture de Loire-Atlantique. Les travaux de débroussaillage de la D281.

Une quinzaine d'habitants de la Zad s'opposent toujours à la réouverture de la route

Ils ont commencé la semaine dernière mais ils ont du être interrompus. La gendarmerie a estimé que les conditions de sécurité n'étaient pas assurées, sur la partie de route concernée. Certains occupants de la Zad restent opposés à la réouverture de cette route. "C'est une petite minorité qui bloque et ça représente très peu de personnes, 10 ou 15 personnes", assure Jean-Paul Naud, le maire de Notre-dame-des-Landes. "La plupart des habitants de la Zad, aujourd'hui, sont d'accord pour la réouverture de la route. On sait  que le projet d'aéroport est abandonné et que le combat est fini. Et c'est impératif que cette route soit rouverte au public pour bien montrer au gouvernement qu'on peut arriver, à l'amiable, à retrouver une situation normale à Notre-dame-des-Landes".