Transports

Neuf heures de retard pour 90 passagers SNCF du Paris-Granville ce mercredi 31 août

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin et France Bleu jeudi 1 septembre 2016 à 11:21

Les 90 passagers du Paris-Granville ont mis 9 heures pour rejoindre la Manche
Les 90 passagers du Paris-Granville ont mis 9 heures pour rejoindre la Manche © Radio France - Julien Pasqualini

Ils ont mis trois fois plus de temps que d'habitude pour revenir de Paris. Près d'une centaine de passagers de la SNCF ont dû attendre neuf heures pour rejoindre Granville depuis la capitale ce mercredi 31 août. En cause : plusieurs incidents techniques sur la ligne.

Il leur a fallu beaucoup de patience ! Ce mercredi 31 août, 90 passagers SNCF qui voyageaient entre Paris et Granville ont mis neuf heures pour rejoindre la Manche. La faute à plusieurs incidents techniques. Le train parti de Montparnasse à 7h38 s'est arrêté vers 9h sur les quais de la halte ferroviaire de Tillières-sur-Avre dans l'Eure. A leur disposition : ni gare, ni point d'accueil, ni sanitaires. Le train est en fait bloqué à cause d'une panne de moteurs : cinq  des six moteurs sont inutilisables. Les passagers attendent deux heures avant de repartir en électrique jusqu'à Dreux.

Deuxième train, deuxième panne !

Ils repartent ensuite de Dreux avec un train diesel en direction de Granville et c'est à ce moment-là que la deuxième panne survient. Les 90 voyageurs doivent descendre du train et attendre en pleine campagne pendant plus de trois heures. Finalement vers 11h des agents SNCF arrivent avec des packs d'eau. A 12h, un bus est affrété pour les emmener à Argentan dans l'Orne : il y arrivent à 14h et on leur sert un plateau repas. Et ironie du sort le dernier train qui doit les amener d'Argentan à Granville... a deux heures de retard ! Finalement le train arrive à destination à 16h30, avec donc neuf heures de retard.

Des répercussions sur le reste du trafic

Toutes ces péripéties ont largement perturbé le trafic entre Paris et la Normandie hier matin. Il a été rétabli seulement à 14h30. La SNCF évoque de la poussière sur la ventilation pour expliquer les différentes pannes. Rappelons que la région Normandie a investi 150 millions d'euros sur cette ligne. La SNCF promet des remboursements pour tous les passagers.

Partager sur :