Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

Nicolas Hulot n'enterre pas le GCO à Strasbourg, mais suspend les opérations de déboisement

mardi 3 octobre 2017 à 17:28 Par Clément Lacaton, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Dans un communiqué ce mardi, les ministres de la Transition écologique et des Transports confirment que l'Etat suspend les opérations de déboisement du GCO à Strasbourg. Mais ils précisent : "La réalisation du projet n'est pas remise en cause".

Le Premier ministre Edouard Philippe, entouré de Nicolas Hulot et Élisabeth Borne (illustration)
Le Premier ministre Edouard Philippe, entouré de Nicolas Hulot et Élisabeth Borne (illustration) © Maxppp - Vincent Isore/IP3 PRESS

Alsace, France

L'Etat veut aller au bout du projet du GCO (grand contournement ouest de Strasbourg), malgré les nombreuses actions des opposants au sein du collectif GCO-Non merci.

"Les meilleures garanties en matière environnementale"

Dans un communiqué commun, les ministres de la Transition écologique et des Transports Nicolas Hulot et Elisabeth Borne confirment que l'Etat suspend les opérations de déboisement, en attendant un nouvel avis du Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN), avant d'ajouter que "la réalisation du projet n'est pas remise en cause."

  - Aucun(e)
-

Le CNPN avait émis un avis négatif en juillet 2017, en raison de l'impact du GCO sur l'environnement. "Le dossier du concessionnaire doit donc être sérieusement retravaillé en ce sens, précise le communiqué, en liaison avec les services de l’Etat et les collectivités (métropole, département, région), et sera à nouveau présenté prochainement au CNPN".

L’histoire de ce projet a toujours été marquée par des contradictions entre les transports, l’agriculture et la nature."

L’Etat veut s'assurer que ce projet "apporte les meilleures garanties en matière environnementale", tout en rappelant que "l’histoire de ce projet a toujours été marquée par des contradictions entre les transports, l’agriculture et la nature, le tout dans un espace à enjeux proche de la métropole. L’Etat entend permettre la réalisation de ce projet attendu localement."

Cette suspension des travaux de déboisement (notamment dans le secteur de Kolbsheim, NDLR) "va ainsi donner au projet le délai nécessaire pour se concrétiser dans de meilleures conditions", promettent Nicolas Hulot et Elisabeth Borne.

Alsace Nature : "Pour nous c'est plutôt intéressant que ça se positionne comme ça. On aurait tous préféré qu'ils annoncent l'abandon du dossier, mais bon chaque chose en son temps."

Stéphane Giraud, le directeur d'Alsace Nature, lit ce communiqué comme un "premier pas" du ministre Hulot dans ce dossier : "Si effectivement les deux ministres respectent ce qu'ils mettent dans ce communiqué, je ne vois pas comment Vinci (le concessionnaire, NDLR) peut arriver à un bilan environnemental satisfaisant. La remise en cause du projet sera forcément très compliquée, on le sait tous (...)."

"Dans l'urgence, depuis le 1er septembre, de ces déboisements, le seul communiqué qui pouvait être fait par les ministres était celui-là à mon sens. Il dit très clairement que les enjeux environnementaux ne sont pas secondaires dans ce projet là. Pour nous c'est plutôt intéressant que ça se positionne comme ça. On aurait tous préféré qu'ils annoncent l'abandon du dossier, mais bon chaque chose en son temps."

Stéphane Giraud, le directeur d'Alsace Nature, sur France Bleu Alsace

"Le gouvernement a fait la moitié du chemin"

"Le gouvernement a fait la moitié du chemin", selon Michel Dupont, du collectif anti-GCO, invité de France Bleu Alsace ce mercredi.