Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : qu'ont dit les élus mayennais au Premier ministre ?

mardi 9 janvier 2018 à 15:09 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Réunis autour d'Édouard Philippe, le Premier ministre, ce mardi, des élus de la Mayenne ont pu chacun exprimer des positions différentes sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Une décision finale de l'État est attendue à la fin du mois de janvier.

Les élus mayennais ont parlé plus d'une heure avec le Premier ministre ce mardi
Les élus mayennais ont parlé plus d'une heure avec le Premier ministre ce mardi © Maxppp - Compte Twitter Yannick Favennec / Maxppp

Laval, France

Verra le jour ? Verra pas le jour ? Le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes au nord de Nantes est au cœur des discussions à Matignon, un mois après la remise du rapport des médiateurs qui ne prenait pas forcément position pour une des solutions. Ce mardi, cinq parlementaires mayennais ont été reçus par le Premier ministre avec leur collègue du Maine-et-Loire et de Vendée pour s'exprimer sur le sujet. Ainsi que le le maire de Laval, François Zochetto.

Des parlementaires divisés sur la question 

Géraldine Bannier (député LREM de la 2e circonscription) : "Je suis resté sur ma position exprimée pendant la campagne des élections législatives. La piste d'un développement de l'actuel aéroport Nantes Atlantique doit être approfondie. Budgétairement parlant, il est peut-être plus intéressant de développer Nantes Atlantique tout comme pour l'impact environnemental. Mais j'ai bien dis aussi que quel que soit la décision, je m'y rangerai. Il faut vraiment une décision. Moi ce qui m'a le plus marqué c'est que nous sortons de 50 années de gâchis, d'impuissance publique, de débats houleux, et il faut sortir de ça".

Yannick Favennec (député UDI de la 3e circonscription) : "En ce qui me concerne, j'ai insisté sur le respect de la démocratie parce qu'il y a eu une consultation locale dont le résultat a été claire. 55% des gens qui se sont exprimés en Loire-Atlantique ont dit oui à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Je souhaite que le gouvernement respecte le vote des électeurs qui se sont déplacés massivement. On peut toujours contester le périmètre de cette consultation mais nous avons les uns et les autres en 2017 été élus ou réélus en affirmant que nous étions pour un certains nombres d'entre nous favorables à Notre-Dame-des-Landes. Je considère donc que c'est une forme de consultation élargie sur le sujet".

Élisabeth Doineau (sénatrice UDI de la Mayenne, née à Nantes) : "Il est indispensable de se projeter dans l'avenir avec cet équipement parce que pour les Mayennais seront plus proches d'un aéroport qui s'ouvre sur l'Europe et sur le monde. Pour nos entrepreneurs mayennais Notre-Dame-des-Landes se rapproche du département et des Bretons. Sur le plan économique ce projet nous ouvre un large espace. On voit bien dans le dernier rapport des médiateurs que le nombre de passagers sera en augmentation".