Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Nouvelle-Aquitaine : investissement-record pour la réfection des voies ferrées en 2019

-
Par , France Bleu Gironde

De nombreux chantiers de rénovation de voies ferrées sont programmés en 2019 en Nouvelle-Aquitaine. 485 millions d'euros vont être investis, a annoncé ce jeudi Patrick Jeantet, le PDG de SNCF-Réseau, lors de son passage à Bordeaux. Un investissement-record pour "rattraper 20 ans de tout-TGV".

Des travaux réalisés en 2018 entre Montaut et Lescar, sur la ligne Toulouse-Bayonne
Des travaux réalisés en 2018 entre Montaut et Lescar, sur la ligne Toulouse-Bayonne - SNCF Réseau

Bordeaux, France

Les usagers et la Région, qui gère le réseau des TER, se plaignent souvent de l'état des voies ferrées dans notre région, des installations vieillissantes, qui bien souvent, nuisent à la qualité du trafic ferroviaire. Les choses devraient s'améliorer progressivement, promet la SNCF : ce sont 485 millions d'euros qui vont être investis en 2019 dans la réfection des voies en Nouvelle-Aquitaine, dont 275 millions d'euros déboursés par SNCF-Réseau, a annoncé le PDG de la société. Patrick Jeantet était ce jeudi à Bordeaux pour participer à un séminaire régional qui a réuni 280 cadres de la société. 

"On a beaucoup investi depuis 20 ans dans les lignes grande vitesse, explique Patrick Jeantet, notamment entre Paris et Bordeaux pour financer les raccordements à la LGV . Mais pendant ce temps, on a un peu délaissé le réseau classique. Il faut à présent rattraper ce retard." Et il souligne que "dans les dix années à venir, on va investir 50% de plus dans le réseau classique que dans les dix années passées". 

Avec le nouveau Pacte ferroviaire du gouvernement, nous obtenons plus de moyens financiers. - Patrick Jeantet, PDG de SNCF-Réseau. 

"Il faut rattraper 20 ans de retard" Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau

De nombreux chantiers en même temps 

Le principal chantier sera la rénovation dès 2019 des 62 kilomètres de la ligne Libourne-Bergerac, qui va coûter 84 millions d'euros, avec l'arrivée dès le mois de mars d'un train-usine pour effectuer les changements de rails. Sont également programmés le renouvellement de la voie Morcenx-Dax (79 millions d'euros), et celui de la voie entre Fromental, en Haute-Vienne, et Limoges (51 millions d'euros). Parmi les autres travaux : de nouvelles passerelles vont  être installées en gare de Marmande et d'Agen. 

"Le rythme s'accélère , reconnaît Alain Autruffe, le directeur territorial de SNCF-Réseau en Nouvelle Aquitaine. Beaucoup de régénération de voies seront lancés simultanément." "Il s'agit d'améliorer la sécurité des trains, mais cela nous permettra aussi d'augmenter leur vitesse, et au final, d'assurer une meilleure qualité de services" ajoute Patrick Jeantet . 

"Beaucoup de travaux en même temps sur les grandes lignes du réseau" Alain Autruffe, directeur de SNCF-Réseau en Nouvelle-Aquitaine

SNCF Réseau va d'autre part investir 46 millions d'euros pour créer, sur le site d'Hourcade, à Bègles, un grand centre de formation. Ce sera un des trois sites de formation de l'entreprise en France, avec Lyon et Nantes. Il pourra accueillir 5000 stagiaires par an, en formation initiale ou en formation continue, et permettra de créer 50 emplois. Son ouverture est prévue en 2021.