Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Nouvelle-Aquitaine : la région investit 35 millions d'euros pour la rénovation de la ligne TER Libourne-Bergerac

vendredi 2 mars 2018 à 17:46 Par Paul Barcelonne, France Bleu Gironde et France Bleu Périgord

La Région Nouvelle-Aquitaine met plus de 35 millions d'euros sur la table pour financer la rénovation de la ligne TER Libourne-Bergerac. Au total, les travaux de rénovation de la voie et du ballast devraient coûter entre 84 et 91 millions d'Euros.

La gare SNCF de Bergerac
La gare SNCF de Bergerac © Maxppp - MAXPPP

Dordogne, France

La région Nouvelle-Aquitaine met 35,25 millions d'Euros sur la table pour financer la rénovation de la ligne TER Libourne-Bergerac. Au total, les travaux de rénovation de la voie et du ballast devraient coûter entre 84 et 91 millions d'euros. Initialement, la facture était de 45 millions d'euros. "Nous prenons nos responsabilités" observe Renaud Lagrave, le vice-président du Conseil régional en charge des transports. Cette ligne TER Libourne-Bergerac est la 6e ligne la plus fréquentée sur les 32 en région Nouvelle-Aquitaine : avec plus de 3 000 voyageurs par jour en semaine et 28 trajets par jour

Début des travaux en 2019 ?

La région met la main au portefeuille, elle devait initialement investir 15 millions d'euros. Elle en apporte finalement plus de 35 millions, pour cause de hausse de la facture finale. Avec l'engagement des départements de la Gironde et de la Dordogne (1 million d'euros chacun) : la moitié de l'enveloppe est donc remplie. L'Etat n'a pas encore annoncé son engagement. Inconnue aussi la participation de la SNCF : elle se prononcera le 20 mars. Le budget devra être bouclé en avril. Pour le lancement des travaux en 2019.