Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Nouvelle mobilisation des motards en colère de la Somme contre l'abaissement de vitesse à 80km/h

samedi 14 avril 2018 à 13:43 Par Clémence Gourdon Negrini, France Bleu Picardie et France Bleu

La Fédération des motards en colère de la Somme se mobilise. Au départ de Saint-Sauveur quelques 800 manifestants ont symboliquement pris la route vers Le Touquet ce midi. Contre la limitation à 80km/h et pour une "vraie politique de sécurité routière", ils affirment qu'ils ne lâcheront rien.

La Fédération des motards en colère de la Somme (FFMC) manifeste ce samedi 14 avril direction Le Touquet, ville symbole du Président de la République
La Fédération des motards en colère de la Somme (FFMC) manifeste ce samedi 14 avril direction Le Touquet, ville symbole du Président de la République © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

La Fédération des motards en colère de la Somme (FFMC 80) répond présent à l'appel à manifestation national. Quelques 800 manifestants sont partis de Saint-Sauveur à midi, direction le Touquet ville symbole du Président de la République. Tous sont vent debout contre l'abaissement de la vitesse à 80km/h sur les route secondaires et réclament une "vraie politique de sécurité routière, pas une boîte à fric". 

Le nombre de manifestants est amené à grandir dans la journée, puisque les fédérations de l'Aisne, de l'Oise et de la Marne doivent rejoindre le cortège. Côté voitures en revanche, la mobilisation était moins forte. Une dizaine d'automobilistes seulement dans le cortège, au grand regret de  Patrick l'un d'entre eux : 

Il y a un énorme pourcentage de français contre les 80km/h et là on est très peu. Les gens ne se mobilisent pas ! Moi je suis là parce que je suis complètement contre. C'est plus dangereux qu'autre chose. On n'est plus concentré tellement c'est lent. Et puis allez doubler un semi à 80km/h... Sans parler des PV, ça va tomber ! "  - Patrick, automobiliste

Une faible mobilisation que les motards expliquent par une certaine résignation et une connaissance moins forte du danger : "les automobilistes sont dans un certain confort. Ils ont moins conscience du danger. Nous on y est confronté en permanence", explique Stéphane. C'est aussi pour ça que les motards manifestent : que les "mesures de sécurité routière soient vraiment orientées vers la sécurité ! ". Ils réclament plus de pédagogie, un meilleur entretien des routes, et "des états généraux honnêtes".

Tous ont écouté l'interview d'Emmanuel Macron cette semaine, et ne croient pas à cette "expérimentation de deux ans" promise par le Président. S'ils ne sont pas écoutés après cette manifestation, ils envisagent sérieusement de passer à la vitesse supérieure avec par exemple un blocage des raffineries juste avant les départs en vacances du mois de juillet.