Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Nouvelle prime à la conversion des véhicules : qui peut en bénéficier ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le gouvernement met en place un nouveau dispositif d'aide à la conversion des véhicules à partir de ce lundi 3 août. Qui peut en bénéficier ? Sur quels critères ? France Bleu vous aide à y voir plus clair.

Les particuliers recevront de 2.500 à 5.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable
Les particuliers recevront de 2.500 à 5.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable © Maxppp - BERTRAND BECHARD

Un nouveau dispositif d'aide à la conversion des véhicules à partir de ce lundi 3 août. Il prend la suite du plan exceptionnel mis en place dans le cadre de la relance du secteur automobile après la crise du coronavirus.

Accéder à des véhicules moins polluants

La prime retrouve son niveau d'avant-crise sanitaire, car son but a été atteint : renouveler 200.000 véhicules mais aussi, en sortie de confinement, soutenir l'industrie automobile et permettre aux constructeurs d'écouler les véhicules invendus durant cette période. Objectif réussi : les immatriculations ont grimpé, et surtout il s'est vendu en juin 30% de véhicules d'occasion en plus par rapport à l'an dernier.

Pour autant, les nouveaux critères ne changent pas l'objectif de la prime : "aider tous les Français, en particulier les plus modestes, à se doter d’un véhicule moins polluant", explique le ministère de la Transition écologique. Elle concerne donc les propriétaires de véhicules classés Crit’air 3 ou plus anciens, c'est-à-dire les véhicules essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011. 

Les personnes qui souhaitent transformer un moteur thermique en un moteur électrique sont également éligibles, au même titre que l’achat d’un véhicule électrique. Cependant, le prix maximum de la voiture est fixé à 60.000 euros TTC.

Aider les ménages les plus modestes

Le barème de prime sera le même que celui qui prévalait avant le plan de soutien exceptionnel, "avec un effort particulier en faveur des ménages les plus modestes". Selon le nouveau système, les particuliers recevront de 2.500 à 5.000 euros (selon leurs revenus), pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable.  Ce sera 1.500 à 3.000 euros pour un véhicule Crit'Air 1 ou 2.

Mais les primes sont divisées par deux et davantage soumises à conditions de revenu. Si vous touchez moins de 13 500 euros comme revenu fiscal de référence (contre 18.000 euros précédemment), vous pouvez obtenir entre 3.000 et 5.000 euros d'aide. C'est moitié moins si vous gagnez davantage.

La barème de prime dépend du revenu et du type de voiture achetée
La barème de prime dépend du revenu et du type de voiture achetée - Ministère de la Transition écologique et Solidaire

La prime à la conversion peut être cumulable avec d'autres dispositifs, comme le bonus écologique. Le gouvernement maintient aussi la mise en place d’une "surprime de l’Etat d’au maximum 1.000 €, lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faible émission » (ZFE) et qu’une aide similaire a été accordée par la collectivité territoriale dans la ZFE".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess