Transports

Nouvelles opérations escargot des routiers dans le Nord-Pas-de-Calais

Par Eric Turpin, France Bleu Nord lundi 16 mars 2015 à 9:01

Camions / routiers (illustration)
Camions / routiers (illustration) © Fotolia.com

Les routiers ont mené lundi matin plusieurs opérations escargot sur les autoroutes A1, A22 et A21, ce qui a provoqué de gros embrouillages. Ils réclament la reprise des négociations sur les salaires rempues le 9 février.

Les autoroutes A1, A22 et A21 bloqués par les routiers. Ils ont mené lundi matin des opérations escargots. 23 km de bouchon ont été relevés sur l'autoroute A1 dans le sens Lille Paris. Les routiers ont progressé lentenement jusqu'au péage de Fresnes-les-Montauban.  Sur l'A22, ils ont ralenti la circulation jusqu'à Lauwin-Plancke et sur l'autoroute A22, du poste frontière de Rekken jusqu'à la métropole lilloise.  

Les routiers réclament la reprise du dialogue sur les salariés, rompu le 9 février. Ils répondent à l'appel de l'intersyndicale CFDT, CGT, FO, CFDTC et CFE-CGC. « Le gouvernement a essayé de mettre tout le monde autour de la table. Mais les patrons ne veulent pas discuter avec nous. C'est pour ça qu'on est dehors » , explique Didier Bonte, représentant CFDT. 

Le mouvement peut-il durer plusieurs jours ? « On attend de voir la réaction du patronat. Mais s'il n'y a pas de négociations, on continue. On ne fera peut-être pas des opérations escargot tous les jours » , ajoute Didier Bonte. Des assemblées générales doivent se tenir dans la journée pour décider de la suite et de la forme du mouvement.