Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Objectif juin 2021 pour la deuxième ligne de métro à Rennes

-
Par , France Bleu Armorique

Sans la crise sanitaire, la deuxième ligne de métro à Rennes aurait dû être mise en service ce 21 décembre. Mais il faudra patienter encore jusqu’au mois de juin 2021 pour voyager sur les 14 kilomètres de ligne nouvelle.

Les nouvelles rames de métro en phase de test sur la seconde ligne à Rennes
Les nouvelles rames de métro en phase de test sur la seconde ligne à Rennes - Jean-Louis Aubert

Avant le confinement du printemps dernier qui a stoppé tout le chantier, les délais et les budgets étaient globalement respectés pour la livraison de la deuxième ligne de métro à Rennes. La mise en route avait été programmée ce 21 décembre 2020. 

Mais, avec la crise sanitaire, il faudra attendre juin 2021 pour monter à bord de l’une des 25 rames qui circuleront sur les 14 kilomètres de trajet de Saint-Jacques-de-la-Lande à Cesson-Sévigné en passant par la place Sainte-Anne à Rennes. 

La nouvelle station Sainte Anne 

La station Sainte-Anne, au cœur du centre historique et au pied du futur centre des congrès, est l’une des quinze nouvelles stations de métro. Elle a la particularité d’être une  station de correspondance avec la ligne A, tout comme la station Gare. Aujourd’hui, toutes les stations sont achevées. 

La nouvelle station  de métro Saint-Anne à Rennes
La nouvelle station de métro Saint-Anne à Rennes - Jean-Louis Aubert

Les derniers essais de rames

Les 25 nouvelles rames, fournies par le constructeur Siemens, sont actuellement testées sur l’ensemble du parcours. Des équipes techniques effectuent ces essais dans la partie souterraine du tracé. 

Dès le début du mois de janvier 2021, les rames devraient être visibles sur la partie aérienne du tracé où elles doivent également êtes testées. 

Les derniers essais de rames sont en cours dans la partie souterraine du tracé
Les derniers essais de rames sont en cours dans la partie souterraine du tracé - Jean-Louis Aubert

Un chantier titanesque dont on parle depuis 20 ans 

Dès 2001, le maire de la ville de l’époque, Edmond Hervé, lance des études de faisabilité. Six ans plus tard, un tracé est défini. Il faudra encore attendre sept ans d’enquête publique pour entendre le premier coup de pelle sur ce chantier exceptionnel. 

On en mesure véritablement l’ampleur lorsqu’en janvier 2015, le tunnelier baptisé Elaine, creuse ses premiers kilomètres sous terre. Ce serpent d’acier, acheté en Allemagne va grignoter 14 kilomètres de tunnel, avec un seul couac, en novembre 2016. Dans le cœur historique de la ville, le plancher d’un magasin s’écroule, il n’y a pas de blessé mais cinq mois d’arrêt forcé pour la machine.

Le tunnelier Elaine a terminé son travail
Le tunnelier Elaine a terminé son travail © Radio France - Timour Ozturk

Le 1er mars 2018, Elaine a fini le job, dans les temps, reste alors à terminer les 15 nouvelles stations et à tester les 25 rames sur le tracé. Mais le premier confinement stoppe tout et douche les espoirs d’une mise en service ce 21 décembre. Il faudra donc attendre juin 2021 pour emprunter cette deuxième ligne de métro si d’ici là le chantier n’est pas de nouveau interrompu en raison de la crise sanitaire. Pour l’heure, la facture de cette ligne B s’élève à plus d'1,34 milliard d'euros.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess