Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Opération "Bien vu ensemble" sur France Bleu Saint-Etienne Loire : quelle sécurité pour les cyclistes à Saint-Etienne ?

jeudi 26 octobre 2017 à 19:49 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Saint-Étienne Loire

En association avec les Agents généraux d’assurance et avec le soutien de la sécurité routière, France Bleu Saint-Etienne Loire vous propose une journée spéciale "bien vu ensemble" ce vendredi 27 octobre. L’occasion de s’interroger sur la sécurité des cyclistes à Saint-Etienne.

Les aménagements cyclables dans le centre de Saint-Etienne.
Les aménagements cyclables dans le centre de Saint-Etienne. © Radio France - Faustine Mauerhan

Saint-Étienne, France

Le passage à l’heure d’hiver a lieu ce week-end. Il est synonyme d’une augmentation importante du nombre de victimes d’accidents de la circulation et notamment parmi les plus vulnérables, les piétons et les cyclistes. En effet, la nuit tombant une heure plus tôt, les piétons et cyclistes sont moins visibles en raison de ce manque de luminosité. AGEA et France Bleu organisent donc une campagne de prévention "Bien vu ensemble" et offrent à nos auditeurs un kit de visibilité comprenant : un gilet jaune à bandes réfléchissantes, un sac à dos jaune à bandes réfléchissantes, un bracelet réfléchissant, des adhésifs à coller sur les cadres des vélos. Venez nous voir ce vendredi au 5 rue Pablo Picasso à Saint-Etienne et repartez avec votre kit.

Quelle sécurité à Saint-Etienne ?

Une bonne visibilité, ce n'est pas le tout. Pour bien circuler à vélo, en ville notamment, il faut des pistes cyclables. Et visiblement, à Saint-Etienne, ça manque un peu. Il suffit de s'installer à un angle de la place de l'Hôtel-de-ville pour se rendre compte du problème. D'abord il y a très peu de cyclistes. A peine trois qui passent par là en 10 minutes. Et surtout, ils ne savent pas où se mettre. Le premier roule sur les voies du tram, le deuxième sur le trottoir et Miguel, jeune étudiant, est carrément descendu de son vélo ! Trop de monde, trop de danger, et n'essayez même pas de le convaincre de prendre les double-sens cyclables.

C’est hyper dangereux" - Miguel, cycliste stéphanois

"C’est hyper dangereux ! Moi je préfère faire un détour et prendre les rues dans le sens de circulation des voitures que prendre les double-sens", raconte le Stéphanois. "Et si vraiment je suis pressé, alors je descends de mon vélo avant de me faire klaxonner par les voitures qui ne comprennent pas ce que je fais là et pour cause, la signalétique est au sol et elles ne la voient pas".

Seulement des morceaux de pistes cyclables

Alors Miguel se retrouve bien souvent, comme d’autres, sur les voies du tram, pourtant interdites. Et il n'y a pas que le centre-ville qui pose problème. Pierre-Yves pédale depuis 20 ans à Saint-Etienne, mais ça fait bien longtemps qu'il ne se risque plus sur les boulevards : "Le réseau cycliste de Saint-Etienne manque de continuité. Par exemple sur les boulevards, il y a seulement des fragments de pistes cyclables, sans continuité on est obligés de redescendre souvent sur la chaussée."

Avec tout ça, Saint-Etienne est une des grandes villes françaises les plus à la traîne dans le domaine. Seulement 0.9% de la population qui travaille se déplace à vélo dans la Loire contre quasiment 4 en Isère et même plus 6% dans le Bas-Rhin (Source Insee 2015).

La mairie assume

Et la mairie ne semble pas prendre vraiment le problème à bras le corps. D’abord, la physionomie de la ville est ce qu’elle est. "On ne va pas faire tomber les immeubles pour élargir les rues du centre", s’amuse Pascale Lacour, adjointe en charge à la mairie de Saint-Etienne. Ensuite, la ville a bien créé 18 nouveaux kilomètres de voies vélo depuis deux ans et demi grâce à la zone 30 en centre-ville mais ce ne sont pas des kilomètres de pistes cyclables protégées, ce sont les fameux double-sens qui ne plaisent pas aux cyclistes... Et Pascale Lacour assume. Saint-Etienne ne veut pas, comme d'autres villes, dissuader les voitures d'entrer dans le centre. "Il n’est pas question d’inverser le rapport de force entre voitures et vélos. Ce n’est pas à nous d’inciter les gens à prendre le bus, leurs pieds, leur voiture ou un vélo. Il faut que chacun partager l’espace en bonne intelligence."

Des pistes le long de la troisième ligne de tram

Ce sera le cas autour de la troisième ligne de tram. Pascale Lacour le promet, il y aura une piste cyclable protégée sur les 4,5 km. Le projet est en cours avec OciVélo, l’association des usagers du vélos à Saint-Etienne. "On va aussi s’occuper bientôt, et avec les usagers du boulevard Alexandre de Fraissinette", promet l’élue.