Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Manifestation des auto-écoles à Paris contre la réforme du permis de conduire

lundi 11 février 2019 à 7:38 - Mis à jour le lundi 11 février 2019 à 14:49 Par Jocelyne Jean et Faustine Mauerhan, France Bleu Paris et France Bleu

Les auto-écoles manifestent ce lundi à Paris et en Île-de-France. Les manifestants s'étaient donnés rendez-vous sur quatre points de rassemblements, porte d'Orléans, porte d'Autueil, porte de Clignancourt et porte de Vincennes. Ils sont ensuite partis en opération escargots sur le périphérique.

Les auto-écoles expliquent ne plus vivre de leur affaire depuis l'apparition des plateformes en ligne.
Les auto-écoles expliquent ne plus vivre de leur affaire depuis l'apparition des plateformes en ligne. © Radio France - Faustine Mauerhan

Île-de-France, France

Entre 4.000 et 4.500 voitures d'auto-écoles sont mobilisées ce lundi après-midi à Paris pour protester contre la réforme du permis de conduire selon des chiffres communiqués par les syndicats à un reporter de franceinfo présent sur place.

La matinée a déjà été compliquée autour du périphérique parisien. Plus de 1.000 voitures, venues de toute la France s'étaient données rendez-vous sur quatre points de rassemblements : porte d'Auteuil, porte de Clignancourt, porte de Vincennes et porte d'Orléans où, rien que là, ils étaient près de 500 voitures au plus fort, avant le départ du convoi en opération escargot sur le périphérique extérieur.

La concurrence déloyale des plateformes en ligne

Une manifestation pour dénoncer la réforme du permis de conduire à venir. Les auto-écoles sont asphyxiées par les taxes et les charges. "60% de nos chiffres d'affaires partent dans la TVA, les charges, les cotisations salariales, détaille Sylvine, venue d'Avignon. Après tout ça, malgré mes quatre écoles, moi à la fin du mois, il me reste 1.000€."

Des charges que les plateformes en ligne ne payent pas dénoncent en plus les patrons. Une concurrence déloyale pour Christophe, gérant d'une auto-école à Longjumeau dans l'Essonne : "Il y a un an nous étions 13 salariés mais la concurrence des auto-écoles en ligne ne nous laisse du travail que pour quatre, la moitié de l'équipe. Nos inscriptions ont été divisées par deux en un an, donc j'ai licencié six salariés, regrette le patron. Les nouvelles réformes favorisent ces plateformes. En face, nous, petites PME, qui payons des charges, des taxes, la TVA, on ne fait plus le poids, on ne peut pas s'aligner sur des tarifs d'autoentrepreneurs qui ne payent pas de charges quand les nôtres sont de 42%, plus les 20% de TVA.

Chefs d'entreprises et moniteurs d'auto-écoles sont aussi mobilisés à Bordeaux où environ 130 personnes se sont rassemblées place des Quinconces dès 9h ce lundi matin. Des opérations escargots ont aussi été menées à Nice et Cannes.