Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Orléans : la police municipale équipée en kits de détection des stupéfiants

mercredi 26 décembre 2018 à 10:47 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

La police municipale d'Orléans peut depuis quelques semaines procéder à des dépistages de stupéfiants lors d'infractions routières. Elle fait partie des rares villes en France équipées pour ça. 200 kits de dépistage ont déjà été achetés par la mairie.

Le kit se présente sous la forme d'une barrette bleue
Le kit se présente sous la forme d'une barrette bleue © Radio France - Patricia Pourrez

La Mairie d'Orléans l'avait annoncé en novembre, c'est désormais une réalité : sa police municipale peut, comme la nationale, procéder à des dépistages de stupéfiants sur les automobilistes. " La lutte contre les stupéfiants est aussi une priorité pour nous" explique l'adjoint à la sécurité, Olivier Geffroy. Mais pour l'instant, rares sont les villes équipées en kits de dépistage. Il faut dire que c'est assez onéreux : 15 euros l'unité + 5 euros pour le matériel de vérification. 

Des dépistages pas systématiques !!

Contrôle routier avec la Police Municipale d'Orléans  - Radio France
Contrôle routier avec la Police Municipale d'Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

Du coup, les dépistages de stupéfiants ne se feront "pas de façon systématique" explique Isabelle Prouteau, la directrice de la Police Municipale d'Orléans." Si la personne nous dit tout de suite qu'elle a consommé, forcément on fera le test. Sinon, ce sera au feeling. On voit quand la personne a les yeux injectés de sang ou un peu vitreux

8 minutes d'attente pour le test 

Photo du test quand il est positif  - Radio France
Photo du test quand il est positif © Radio France - Patricia Pourrez

Le test en question se présente sous la forme d'une petite barrette bleue que l'automobiliste doit humidifier avec sa salive. Après, le policier doit attendre 8 minutes pour savoir s'il est positif ou pas. Des traits de couleurs apparaissent alors sur le test, un peu comme sur un test de grossesse. Si le test est effectivement positif, le policier municipal doit en référer au commissariat et à un officier de police judiciaire. Le test sera alors envoyé au CHU de Poitiers pour une ultime vérification. 

Une procédure un peu lourde 

" C'est vrai que c'est une procédure un peu lourde" reconnait Olivier Geffroy " mais, ce n'est pas anormal. C'est quand même un délit qui peut être sanctionné par 2 ans de prison. Il faut donc être sérieux ". A ce jour, la police municipale d'Orléans a acheté 200 kits de détection. 

Reportage lors d'un contrôle routier à Orléans la Source avec Patricia Pourrez 

Reportage avec la Police Municipale d'Orléans