Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Orléans pas très bien classée au baromètre des villes cyclables

vendredi 16 mars 2018 à 19:41 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

La Fédération Nationale des Usagers de la Bicyclette a publié ce vendredi son 1er baromètre des villes cyclables. Il a été établi à partir de contributions citoyennes. Dans sa catégorie, Orléans n'est pas très bien classée en raison notamment d'un manque d'aménagements sur les grands axes.

Les Orléanais qui ont répondu à la FNUB déplorent un manque de sécurité sur certaines pistes
Les Orléanais qui ont répondu à la FNUB déplorent un manque de sécurité sur certaines pistes © Maxppp - Jean Marie Quinet

Orléans, France

C'est la plus grande enquête jamais réalisée en France. La Fédération Nationale des Usagers de la Bicyclette a recueilli pendant plusieurs mois des avis de cyclistes sur la pratique du vélo dans leurs villes. Avec plus de 113.000 réponses sur toute la France, elle vient ainsi d'établir le 1er baromètre des villes cyclables. 

Orléans seulement 13ème sur 29 dans sa catégorie

Pour la ville d'Orléans, ce sont un peu plus de 800 "pratiquants" du vélo qui ont contribué à l'enquête. Ils déplorent notamment le manque d'aménagement sur les grands axes, des itinéraires cyclables trop souvent discontinus et dangereux. Ils estiment que la ville n'est pas toujours à l'écoute des cyclistes. Dans les points positifs, il ressort que la ville est bien équipée pour la location ou la réparation de vélos. Les possibilités de stationnement pour les vélos semblent aussi satisfaisantes. Au final, dans la catégorie des villes de 100.000 à 200.000 habitants, Orléans se classe seulement 13ème sur 29 avec une note de 3.07 sur 6. Pour cette catégorie, c'est Grenoble qui arrive en tête. Sans surprise, Strasbourg est 1ère sur les grandes agglomérations.

La note finale pour la ville d'Orléans  - Radio France
La note finale pour la ville d'Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

Après cette enquête, on espère qu'Orléans va enfin bouger - le Collectif Vélorution

Pour le collectif  Vélorution, qui se bat pour une meilleure pratique du vélo sur Orléans et la Métropole, les résultats de cette enquête sont assez conformes à leurs propres conclusions. Maintenant, le collectif espère que tout ça fera réagir les pouvoirs publics. " Là, c'est indéniable, que maintenant on a des armes" explique Jean Pierre Bertrand, du Collectif Révolution." Ce ne sont plus seulement les avis de quelques agités du guidon comme on nous considère parfois. Alors, on souhaite que les pouvoirs publics changent parce que les villes qui sont bien classées, ce sont celles qui ont démarré il y a 30 à 40 ans. A Orléans, il y a toujours une hésitation !! Mais, plus on prend du retard, plus on restera mal classé". 

Le collectif Vélorution espère que cette enquête fera bouger les choses sur Orléans

Une très bonne note pour Olivet et ses pistes cyclables 

2 autres villes du Loiret figurent dans ce palmarès des villes Cyclables. Olivet, qui se classe 2ème exaequo, dans la catégorie des villes de 20.000 à 50.000 habitants. La pratique du vélo y est jugée " plutôt favorable" avec des notes très positives sur les itinéraires cyclables et la sécurité. A contrario, à Montargis, (villes de moins de 20.000 habitants), le climat pour faire du vélo est " défavorable". Les quelques montargois qui ont répondu au questionnaire de la FUB estiment que la ville n'est pas" assez sûre" pour les enfants ou les personnes âgées en vélo. Ils déplorent là aussi des itinéraires cyclables pas assez " rapides et directes".