Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ouistreham attend le retour de ses clients britanniques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu

La Brittany Ferries va reprendre à partir de ce lundi 29 juin son service passager entre Ouistreham et l'Angleterre après plus de trois mois d'interruption. Cette absence de la clientèle britannique pèse lourd sur la vie économique de la commune calvadosienne.

Terminal ferry de Ouistreham dans l'attente d'un ferry
Terminal ferry de Ouistreham dans l'attente d'un ferry © Radio France - Olivier Duc

Les derniers passagers ont embarqué le 19 mars dernier au terminal ferry de Ouistreham. Un coup dur pour une ligne qui transporte près de 900.000 personnes chaque année et qui apporte une clientèle britannique fidèle à la commune de 9000 habitants. Durant la période de confinement, seule l'activité fret a été maintenue.

"Il y a des anglais qui viennent faire du tourisme en France, détaille François Duchemin, l'ancien président de l'association des commerçants. Il y a ceux qui s'arrêtent sur Ouistreham et vont retrouver des propriétés qu'ils ont acquis dans le sud de la France. Et puis il y a aussi les Anglais qui remontent de leur séjour en France pour aller en Angleterre et  qui font une soirée-étape à Ouistreham."

On se pose beaucoup de questions

Cavistes, restaurateurs, Hôteliers, commerçants, tous espèrent un retour rapide de cette clientèle même si les incertitudes pèsent toujours sur le maintien ou non de la quatorzaine pour les voyageurs entre les deux pays.

Installé à 200 mètres du terminal ferry, l'Hôtel-Restaurant Le Normandie rouvre ce week-end son restaurant après une première tentative infructueuse à la sortie du déconfinement. L'absence de la clientèle britannique explique largement le phénomène.

"On se pose beaucoup de questions à ce niveau-là explique le patron Olivier Aumont. La tendance actuelle c'est qu'en semaine c'est très calme et le week-end les gens réservent à l'hôtel pour une nuit."

Une collecte de taxe de séjour divisée par 2 ou 3

Les projections sur la collecte de la taxe de séjour sur la commune varient entre 200 et 400.000 euros pour cette année contre près de 700.000 pour une année classique.

"On estime que les britanniques représentent 30% de la fréquentation en moyenne des bars et des restaurants sur le port de Ouistréham, explique le maire Romain Bail. Certaines brasseries ne fonctionnent quasiment qu'avec les britanniques. Cela aura sans doute des conséquences à l'avenir. On pourrait imaginer que certains commerces passeront l'étape de l'été mais que l'absence des britanniques qui viendra impacter leur trésorerie leur empêchera de rouvrir l'hiver prochain." 

Trois des trente-cinq restaurants de la commune n'ont pas rouvert ou ont déjà signifié à la municipalité qu'ils allaient fermer.

D'où l'importance de la reprise du trafic passagers et d'un relâchement des mesures imposés de chaque côté de la Manche le plus tôt possible pour sauver la saison estivale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu