Transports

Pantin : un chauffeur de la RATP fauche un piéton et prend la fuite

Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris Région dimanche 16 octobre 2016 à 22:09

Police -Illustration
Police -Illustration © Radio France - .

Un chauffeur de bus de la RATP a été placé en garde à vue après avoir tué accidentellement un piéton de 45 ans samedi soir à Pantin. Circonstance aggravante, le chauffeur a pris la fuite avant de tenter d'effacer les traces de sang à l'avant de son bus.

Un chauffeur de bus de la RATP a tué accidentellement un piéton de 45 ans samedi soir à Pantin avant de prendre la fuite et de tenter d'effacer les traces de sang sur l'avant du véhicule. Les faits se sont produits vers 22h50 sur la Nationale 3, qui traverse Pantin et qui est empruntée par plusieurs lignes de bus.

D'après les images de la vidéosurveillance que la police a pu exploiter, le conducteur du bus 147 a percuté un piéton qui traversait sans regarder la circulation, a précisé à l'AFP une source policière. La victime est décédée peu après l'arrivée des secours, qui avaient été alertés par des passants.

Au dépôt, le chauffeur a tenté d'effacer les traces de sang sur le bus

Mais "on a un témoin qui dit qu'il voit le chauffeur repartir et s'arrêter deux cents mètres plus loin, descendre de son bus pour aller voir la victime et repartir", a ajouté une autre source policière. Le chauffeur a ensuite conduit le bus, qui était vide de tout passager, jusqu'au dépôt où il a tenté d'effacer les traces de sang qui se trouvaient sur l'avant du véhicule, selon ces sources.

Contrairement à ce qu'une source proche de l'enquête avait indiqué dans un premier temps, le chauffeur ne s'est pas présenté de lui-même au commissariat, mais "a été interpellé sur les lieux de l'accident" où il était retourné quelque temps plus tard. Il a été placé en garde à vue pour "homicide involontaire et délit de fuite", a indiqué le parquet de Bobigny.

"Nous déplorons très sincèrement cet accident et présentons nos condoléances à la famille de la victime", a réagi une porte-parole de la RATP, assurant que la sécurité était une "priorité" de l'entreprise de transports publics. "Si les faits tels qu'ils sont présentés se révélaient totalement exacts, la RATP ne pourrait que condamner de tels agissements et prendrait toutes ses responsabilités", a-t-elle ajouté. Une enquête interne a été "immédiatement lancée" et la régie "coopère avec les services de police et de justice pour que soient déterminées les conditions exactes de l'accident".

Partager sur :