Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Nouvelle éco : le "véloponytain", des vélos électriques en libre-service le long des lignes 1 et 13 du métro

-
Par , , France Bleu Paris

La société Pony déploie 500 vélos électriques à partir de jeudi à Paris. Leur particularité : ils seront installés sur le trajet des lignes 1 et 13 du métro, pour proposer aux usagers de circuler, quelle que soit la durée de leur trajet, pour le prix d'un ticket de métro.

Les vélos Pony sont disposés tous les 100 mètres le long des lignes 1 et 13 du métro parisien
Les vélos Pony sont disposés tous les 100 mètres le long des lignes 1 et 13 du métro parisien - Pony

De nouveaux vélos électriques en libre-service arrivent à Paris. La société française Pony déploie 500 bicyclettes à partir de ce jeudi. Mais pas partout. Seulement le long des lignes 1 et 13 du métro parisien. Un choix qui détonne par rapport aux concurrents que sont Jump et Vélib'. "C'est un service de location de vélos, sans station d'attache, qui fonctionne à travers une application", résume pour France Bleu paris Paul-Adrien Cormerais, cofondateur de Pony. 

La start-up d'Angers a choisi d'implanter son service sur deux des principaux axes du "vélopolitain", ce réseau de pistes cyclables sécurisées imaginées par les associations vélos. Un système qui, selon Pony, "fait considérablement baisser ses coûts tout en offrant un haut niveau de service le long d'itinéraires définis"

"Vous n'êtes pas obligés de rester le long de ces axes, mais l'intérêt du service c'est que sur le long de ces axes vous bénéficiez d'un tarif préférentiel", ajoute Paul-Adrien Cormerais. "Nous avons choisi ces axes pour lancer le véloponytain parce que sur ces axes, une infrastructure de très grande qualité a été construite par la Mairie de Paris", souligne-t-il.

Un trajet au prix d'un ticket de métro

Les vélos, qui sé déverouillent via l'application, seront disponibles sur les arceaux, tous les 100 mètres environ, entre gare de Lyon et porte Maillot (ligne V1 du vélopolitain) ainsi qu'entre porte de Vanves et porte de Saint-Ouen (ligne V13). La course est proposée au tarif unique d'1,90 euro, soit le prix d'un ticket de métro. Seule condition pour profiter de ce tarif : restituer le vélo sur les emplacements dédiés, indiqués dans l'application. 

Pony proposera aussi un vélo électrique à deux places à partir de cet été. "Avec un siège, des cale-pieds et un guidon non directionnel, il offrira de nouvelles possibilités d'usage du vélo en ville", explique la société qui entend développer un "système de transport aussi fiable que le métro ou la voiture personnelle." 

"L'idée, ce n'est pas de remplacer le métro, mais d'offrir une alternative, de compléter, sur des axes que l'on sait particulièrement tendus. C'est particulièrement intéressant dans le contexte sanitaire qu'on connait", résume le cofondateur de Pony. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess