Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Paris : des vélos en libre service sans bornes viennent concurrencer Vélib'

lundi 9 octobre 2017 à 5:00 - Mis à jour le lundi 9 octobre 2017 à 7:45 Par Émilie Defay, France Bleu Paris et France Bleu

Un nouveau service de vélo en libre service voit le jour à Paris ce lundi. Gobee.bike, c'est son nom propose d'emprunter et de rendre les vélos où l'on veut, à la différence de Vélib' et ses stations.

500 vélos sont déployés à Paris pour l'instant
500 vélos sont déployés à Paris pour l'instant - A. Leclercq/Gobee.Bike

Paris, Île-de-France, France

Avec leur couleur vert fluo, difficile de ne pas les remarquer. Environ 500 vélos Gobee.bike sont déployés depuis ce lundi dans les rues de Paris. Un nouveau service de vélos en libre-service, qui, à la différence de Vélib', fonctionne sans bornes. Tout passe par l'application smartphone. Elle permet de localiser le vélo le plus proche de soi. On reçoit ensuite un QR Code qu'on scanne sur le cadenas du vélo pour le déverrouiller. Et c'est parti! Au moment de le rendre, rien de plus simple. On repose simplement le vélo où l'on veut et on verrouille le cadenas.

Quelle place pour ce nouveau service à Paris où règne Vélib' depuis plus de 10 ans. "Notre offre est complémentaire, assure Raphael Cohen, PDG et cofondateur de Gobee.bike. Cela va permettre à encore plus de monde de faire du vélo. Avec la flexibilité en plus d'un système sans bornes. On prend et dépose les vélos où l'on veut, sur les emplacements réservés au vélo." Autre différence avec Vélib', pas besoin d'abonnement. On achète une carte prépayée, et le service est ensuite facturée 0,50 euros par demi-heure. Une caution de 50 euros est également débitée.

Le cadenas sous la selle contient aussi un GPS qui permet de localiser les vélos - Aucun(e)
Le cadenas sous la selle contient aussi un GPS qui permet de localiser les vélos - A.Leclercq /Gobee.bike

Le système, importé d'Asie, a été déployé à Lille le 5 octobre. Mathieu, ancien Parisien, a testé et a pu comparer avec Vélib'. Sentiment mitigé pour ce cycliste aguerri. "L'application est ergonomique. C'est facile de verrouiller et déverrouiller le vélo. En revanche, le point négatif, c'est le vélo en lui-même, estime le jeune homme. Il est assez "cheap". Les matériaux sont bas de gamme et il n'y a qu'une vitesse, ce qui fait qu'on mouline beaucoup".

En Asie, et notamment en Chine, ce système est un vrai succès. A tel point qu'il pose des problèmes avec des vélos qui envahissent les trottoirs ou s'empilent les uns sur les autres. Les fondateurs de Gobee.bike comptent sur la discipline des Parisiens pour éviter ce genre d'écueil. Même chose pour le vandalisme, alors même que c'est un vrai problème pour les Vélib'.