Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le trafic SNCF a repris à la gare Montparnasse, mais certains trains sont supprimés

lundi 4 décembre 2017 à 8:10 - Mis à jour le lundi 4 décembre 2017 à 8:25 Par Marina Cabiten, France Bleu Paris, France Bleu Maine et France Bleu

La SNCF a annoncé lundi matin "la reprise normale du trafic" à Paris-Montparnasse, après le problème informatique qui avait paralysé la veille la gare très fréquentée. Mais en régions, des retards et suppressions de trains étaient toujours constatés.

Des passagers en gare Montparnasse à Paris, dimanche 3 décembre
Des passagers en gare Montparnasse à Paris, dimanche 3 décembre © AFP - Martin Bureau

"Le trafic est normal" lundi matin, a informé un porte-parole du groupe SNCF à l'AFP. "Les trains repartent de Montparnasse", a-t-il ajouté. Le premier train de la journée, un TER en direction de Chartres, a quitté la gare à l'heure à 5h33, selon la SNCF.

Trains supprimés

"Pour les premiers TGV, tout s'est bien passé", a dit le porte-parole. Le premier, prévu pour Bordeaux à 6h10, a eu "quelques minutes de retard, mais il est bien parti". "Il n'y a plus de TGV qui repartent d'Austerlitz (l'autre gare parisienne où certaines liaisons TGV avaient été transférées NDLR) ce matin", a-t-il précisé.

Mais dans le même temps, certains journalistes de France Bleu ont constaté des retards lundi matin, comme à France Bleu Touraine. À Tours, trois TGV en direction de Montparnasse ont été annulés lundi matin, d'autres affichaient entre 20 minutes et une heure de retard. À Poitiers, les TGV vers Paris accusaient encore de 40 minutes de retard à 1h15. À la Rochelle, certains passagers ont même été obligés de descendre du train juste avant son départ, car il a été annulé à la dernière minute.

La SNCF annonçait sur Twitter la possibilité de trains supprimés ce lundi.

Le PDG attendu au ministère des Transports lundi matin

Quatre mois après une panne de signalisation qui avait provoqué un grand désordre pendant trois jours à Paris-Montparnasse, un incident survenu dans le système d'aiguillage de la voie y a de nouveau provoqué dimanche l'interruption totale du trafic. Certaines liaisons ont été assurées vers Nantes, Bordeaux et Rennes à partir de la gare d'Austerlitz, à raison d'un TGV par heure aller-retour. Les Transiliens, TER et Intercités ont marqué leur terminus à la gare de Versailles-Chantier. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a jugé cette nouvelle panne "inacceptable". Elle a convoqué lundi à 9h le PDG de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, pour qu'il s'explique sur "les raisons de ce nouvel incident et les mesures qu'il propose pour en tirer les conséquences".

  - Visactu
© Visactu -