Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Paris : l'encombrement de carrefour désormais verbalisé par caméra

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Nous nous sommes tous trouvés bloqués dans l'embouteillage d'un carrefour. En cause : une voiture engagée, qui aurait dû attendre. Désormais, grâce au réseau des 900 caméras de vidéo verbalisation de la capitale, les automobilistes responsables seront verbalisés : 90 euros d'amende.

Des embouteillages à Paris.
Des embouteillages à Paris. © Maxppp -

Paris, France

A partir de ce mercredi 13 février, la préfecture de Police de Paris, va verbaliser les automobilistes qui se seront engagés dans un carrefour à tort, provoquant un embouteillage. La préfecture braque désormais ses caméras de vidéo verbalisation, sur les carrefours les plus stratégiques, soit, qu'ils soient connus pour leur encombrement, soit qu'ils gênent la circulation des bus. Par l'analyse des images, les fonctionnaires de police de l'unité de vidéo verbalisation, vont pouvoir déterminer quel véhicule est responsable, le premier, du bouchon et le verbaliser à distance. 

Installées depuis cinq ans dans la capitale, les caméras repèrent les mauvais comportements, absence de casque, de ceinture, téléphone au volant etc... Une vingtaine d'agents, spécialement dédiés, manipulent ces caméras, zooment sur les plaques d'immatriculation, identifient les propriétaires et les verbalisent. L'an dernier, ce sont près de 120.000 PV qui ont été distribués. 

Le refus de priorité à piétons, parmi les priorités

L'an dernier, sur les 36 personnes tuées dans la circulation parisienne, 19 étaient des piétons. Pour le préfet de police, Michel Delpuech, il est impératif d'agir. Grace aux caméras de vidéo protection, toute personne repérée en train de refuser le passage à un piéton engagé sur un passage protégé recevra une amende de 90 euros et se verra retirer 6 points sur son permis. 

Les principales infractions recensées l'an dernier

En 2018, 119.193 infractions ont été relevées par vidéo. En tête de liste, 85.000 infractions sur les voies réservées : 70.300 pour circulation sur les voies de bus et 14.300 pour stationnement sur les voies de bus. Viennent ensuite 7.150 PV pour non respect du sas vélo au feu rouge et 3.575 pour franchissement d'un feu rouge. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu