Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Paris : les vieilles voitures interdites de circulation en semaine

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

A partir de ce vendredi, les voitures antérieures à 1997 et les deux-roues d'avant 1999 ne pourront plus rouler la semaine à Paris de 8h à 20h. Mode d'emploi de cette mesure qui est loin de faire l'unanimité parmi les automobilistes.

Voitures sur les Champs-Elysées (illustration)
Voitures sur les Champs-Elysées (illustration) © Maxppp - NCY

Paris, France

Adieu, Peugeot 205, Citroën 2 CV et autres vieilles voitures. A partir de ce vendredi 1er juillet, les voitures et les utilitaires légers datant d'avant 1997  et les deux-roues d'avant 1999 ne devront plus circuler dans la capitale en semaine entre 8h00 et 20h00. Selon la mairie de Paris cette mesure est nécessaire pour lutter contre la pollution et d'après les projections d'Airparif, la diminution des polluants devrait être de l'ordre de 5 %.

Qui est concerné ?

Les véhicules concernés sont les suivants: les véhicules particuliers immatriculés avant le 1er janvier 1997, les véhicules utilitaires légers d'avant le 1er octobre 1997, les deux-roues d'avant le 1er juin 1999, quel que soit le lieu de leur immatriculation. La règle est valable en semaine, de 8H00 à 20H00, dans Paris intramuros (hors bois et périphérique). Les véhicules de collection bénéficient d'une dérogation dès lors qu'ils détiennent une carte grise de collection.

Peugeot 205 GTI (modèle 1992) - Aucun(e)
Peugeot 205 GTI (modèle 1992)

Patrice, propriétaire d'une 205 GTI, doit désormais laisser sa voiture au garage

Selon la Ville qui se base sur des observations des véhicules circulant réellement dans Paris, la mesure ne touchera que 10.000 véhicules , toutes catégories confondues. L'association 40 millions d'automobilistes et d'autres observateurs avancent eux le chiffre de 600.000 à 800.000 véhicules potentiellement concernés dans toute l'Ile-de-France. En cas de non-respect, la contravention se montera à 35 euros en 2016, à 68 euros pour les véhicules particuliers et 135 euros pour les poids lourds à partir de 2017. Mais la mairie de Paris a fait savoir qu'il n'y aurait pas d'amendes tout de suite. Jusqu'au 1er octobre, les autorités seront clémentes et se contenteront de rappels à l'ordre "pédagogiques".

Cette nouvelle interdiction s'inscrit dans le cadre du plan de lutte contre la pollution qui a démarré en juillet 2015 avec l'interdiction des poids lourds et autocars d'avant le 1er octobre 2001. Ce plan sera ensuite décliné année par année, avec l'interdiction des véhicules diesel d'avant janvier 2001 en 2017.

Diviser par deux la pollution d'ici à 2020

Si la mairie de Paris interdit ces véhicules, c'est évidemment pour lutter contre la pollution et la mairie met en avant les données fournies par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) qui estime que 50% de la pollution vient des véhicules qui ont plus de dix ans. En Ile-de-France, le trafic routier est responsable de 62% des émissions de dioxyde d'azote et de 55% d'émissions de particules.  Les habitants des grandes agglomérations perdent de six à huit mois d'espérance de vie à cause de la pollution de l'air. A Paris, 15% des enfants sont asthmatiques, 35% allergiques.

Des aides pour les Parisiens et les petits commerçants de la petite couronne

Pour faire passer la pilule auprès de ses administrés, la Ville de Paris propose des aides aux Parisiens qui veulent abandonner leur voiture désormais interdite de circulation, en échange de la promesse de ne pas en racheter de nouvelle pendant cinq ans. Elle offre ainsi : 400 euros pour un forfait partiel Navigo et un abonnement annuel à Velib' ou l'achat d'un vélo, 50% de réduction sur un abonnement Autolib' plus un crédit de 50 euros. Pour les petits entrepreneurs parisiens mais aussi ceux des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, une aide est proposée pouvant aller jusqu'à 9.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou GNV (gaz naturel).

L'association 40 millions d'automobilistes menace d'attaque en justice

Les opposants à cette mesure accusent Paris de pénaliser les plus pauvres en leur retirant le droit de circuler et en faisant baisser la valeur de leur véhicule. L'association 40 millions d'automobilistes a d'ailleurs menacé sur France Bleu 107.1 de présenter, au nom des automobilistes lésés, ses requêtes en dommages et intérêts devant le tribunal administratif . D'après l'association, les propriétaires des voitures concernées subiront une décote de 1.250 euros en moyenne.

Choix de la station

France Bleu