Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : près de 5.000 poids-lourds en moins sur la route grâce au transport sur la Seine

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le transport par voie fluviale sur la Seine se porte bien, avec 10% de croissance en 2019. Près de 24 millions de tonnes ont été acheminées par bateau, ce qui représente près d'1,2 million de poids lourds transportés. C'est l'équivalent de 4.000 à 5.000 poids lourds de moins sur la route.

Le transport fluvial sur la Seine connaît une croissance de 10% sur l'année 2019.
Le transport fluvial sur la Seine connaît une croissance de 10% sur l'année 2019. © Radio France - Vincent Pillet

Des bateaux plutôt que des camions pour acheminer la marchandise, c'est une vraie tendance. L'an dernier, le transport fluvial sur la Seine a augmenté de 10%, avec un volume de 24 millions de tonnes de marchandise. C'est l'équivalent d'1,2 million de poids lourds transportés. "C'est l'équivalent de 4.000 à 5.000 poids lourds de moins sur les routes", se félicite Dominique Ritz, responsable du Bassin de la Seine chez VNF, Voies navigables de France, invité de France Bleu Paris ce mardi matin. "La voie fluviale permet de répondre aux besoins de notre société en matière de transport propre. La voie d'eau a beaucoup de capacité, il y a de la place, elle est fiable, performante et c'est un transport qui arrive à destination dans les délais."

Du potentiel pour faire encore mieux

Alors même si ces bateaux sont à moteur, c'est un transport "plus performant que le transport routier", selon Dominique Ritz. "Vous avez 5 à 10 fois moins de gaz à effet de serre émis par un bateau à la tonne transportée que par le transport routier."

"Il y a du potentiel, sur la Seine, on pourrait multiplier par trois ou par quatre le transport sans avoir de congestion et de devoir retoucher les ouvrages de navigation", estime le responsable du Bassin de la Seine chez VNF. Il promet "qu'il a de la place pour mettre beaucoup plus de chose et qu'il n'y aura pas d'embouteillage sur la Seine".

Il n'existe pas aujourd'hui de transport de personne sur la Seine, car ça reste lent et les gens veulent aller vite mais il faut imaginer d'autres solutions. "Il faudrait penser à des taxis, dans lesquels les gens vont venir et accepter le fait que le temps de trajet soit plus long et qu'il ne sera pas perdu pour aller travailler", pour Dominique Ritz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu