Transports DOSSIER : L'actu de la mer

Pas d'autres traversées Pornic-Noirmoutier tant que les conditions de sécurité ne sont pas réunies

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan mercredi 12 avril 2017 à 16:52

 En quittant le Bois de la Chaize.
En quittant le Bois de la Chaize. © Radio France - Pascale Boucherie

Le bateau l'Evasion 3 a effectué sa première traversée entre Pornic et l'île de Noirmoutier ce mercredi. 45 mn de mer alors que par la route ça prend 1h20. Mais il n'y en aura pas d'autres, tant que d'importants problèmes de sécurité pour l'embarquement des passagers sur l'île ne seront pas réglés.

Le bateau l'Evasion 3 a effectué sa première traversée entre Pornic et l'île de Noirmoutier ce mercredi. 12 petits kilomètres à vol d'oiseau. 45 mn de mer alors que par la route ça prend 1h20 quand il n'y a pas d'embouteillages. Une dizaine d'années que la liaison maritime était suspendue. Mais il n'y en aura pas d'autres, tant que d'importants problèmes de sécurité pour l'embarquement des passagers au bout de l'estacade (la promenade sur pilotis) ne seront pas réglés.

L'Evasion 3 peut embarquer 50 personnes.  - Radio France
L'Evasion 3 peut embarquer 50 personnes. © Radio France - Pascale Boucherie

Chronologie de la traversée

Au départ de Pornic tout va bien. La nouvelle passerelle du port de la Noëveillard permet de monter à bord du bateau sans encombre. La traversée est agréable. Le Bois de la Chaize vu de la mer, c'est pittoresque surtout par ce grand beau temps : les cabines de plages, la forêt de pins, on se croirait dans un tableau. L'accostage lui aussi se déroule à merveille.

C'est à l'embarquement des passagers pour le trajet retour que les choses se corsent. La hauteur entre le bateau et le ponton au Bois de la Chaize est importante, plus d'un mètre, il faut un marchepied, mais celui-ci glisse et manque de tomber à l'eau. En définitive il faut une personne à quai et une autre à bord pour aider tout le monde à embarquer.

Les conditions de sécurité sont loin d'être suffisantes pour les passagers. Quant au bateau, sans vent, sans ressac, il ne tape pas contre les gros poteaux du bout de l'estacade mais dès que la mer se forme le capitaine fait remarquer que le risque de casse n'est pas loin.

Attrait touristique de l'île

La première adjointe de Noirmoutier vient sur le quai faire des propositions d'amélioration il en va de l'attrait touristique de l'ile explique Anicette Varnajo :

C'est important pour l'île. On a même mis en place des navettes gratuites pour les passagers arrivant de Pornic et qui souhaitent aller sur Noirmoutier faire un tour dans la ville - Anicette Varnajo

Le capitaine souhaiterait un ponton flottant, mais c'est cher et long à construire, la mairie propose plutôt des pare-battages (des bouées) pour éviter que le bateau ne tape dans les gros poteaux que sont les Ducs-d'Albe, il faudrait aussi déplacer la rambarde de l'escalier qui termine l'estacade et ajouter une passerelle.

Je viens de constater qu'il y a quelques difficultés, mais on peut les régler. Ce qui est dommage c'est d'être obligé d'y remédier rapidement alors qu'on aurait pu faire ces travaux dans l'hiver - Anicette Varnajo

Le sourire des passagers

Les touristes qui ont assisté à cette première traversée-test savourent le moment.

C'est très sympa, soleil, magnifique, pas trop de vent, les arbres derrière, la mer devant, c'est très joli

L'estacade du Bois de la Chaize vue depuis la mer. - Radio France
L'estacade du Bois de la Chaize vue depuis la mer. © Radio France - Pascale Boucherie

Si les aménagements de l'estacade ne se font pas, la solution ultime serait un embarquement dans le port de l'Herbaudière, mais cela rallonge la traversée de 15 minutes et la consommation de gasoil d'un tiers.

Une réunion en mairie de Noirmoutier se tient ce mercredi soir. Le capitaine espère reprendre la mer au plus vite.

Le capitaine Thomas Labis au guichet du port de la Noëveillard. - Radio France
Le capitaine Thomas Labis au guichet du port de la Noëveillard. © Radio France - Pascale Boucherie

Reportage sonore : on a embarqué à bord de l'Evasion 3

Pour écouter l'interview de la première adjointe Anicette Varanjo, cliquer ici.

Quand la marée ne permet pas d'emprunter le passage du Gois, il faut exactement 1h23 pour se rendre de Pornic au Bois de la Chaize (capture écran mappy). - Aucun(e)
Quand la marée ne permet pas d'emprunter le passage du Gois, il faut exactement 1h23 pour se rendre de Pornic au Bois de la Chaize (capture écran mappy). - DR