Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Transports DOSSIER : LGV Limoges-Poitiers

Pas de financement européen pour les études sur la LGV Limoges-Poitiers

lundi 29 juin 2015 à 19:17 Par France Bleu Limousin, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

La commission européenne a rendu public ce lundi la liste les projets de transport qui vont bénéficier de financements dans les cinq prochaines années. Alors que les promoteurs de la ligne LGV Limoges-Poitiers espéraient un vingtaine de millions d'euros pour effectuer les études préalables.

La LGV Limoges-Poitiers est absente des aides aux transports européennes
La LGV Limoges-Poitiers est absente des aides aux transports européennes © Maxppp - Vincent Isore

Selon la liste communiquée par la commission européenne, le projet de LGV entre Limoges et Poitiers ne fera pas l’objet de financement européen pour les cinq ans à venir . C’est en tout cas ce qui ressort des* aides aux transports dévoilées ce lundi* dans le cadre du MIE, le mécanisme pour l'interconnexion en Europe. Le fameux barreau LGV n'y figure pas contrairement à celui entre Bordeaux et Dax ou encore entre Montpellier et Perpignan. Du côté des défenseurs de la liaison entre Limoges et Poitiers, on attendait une vingtaine de millions d'euros pour financer en partie les études préalables . Le président de la République avait même évoqué ces fonds européens comme d'un préalable pour la poursuite du projet. Pour le député européen du Limousin Jean-Paul Denanot, defenseur de la LGV, le seul vértiable de problème dans ce dossier ce sont les nombreux recours déposés.

LGV Denanot son

De leur côté,les associations anti-LGV et pro POLT ne crient pas victoire, mais elles se félicitent évidemment, de voir que la commission européenne, n'a pas inscrit la LGV Limoges-Poitiers dans la liste des* 276 projets allant bénéficier de fonds européen d'ici 2020 .