Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pas de train en circulation sur la ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat du 2 janvier au 29 septembre

mardi 1 janvier 2019 à 15:39 Par Corinne Duval, France Bleu Périgord et France Bleu Gironde

A partir du 2 janvier 2019, de vastes travaux de remise à neuf de la voie ferrée débuteront entre Bergerac et Libourne. Des travaux d'entretien seront également réalisés entre Bergerac et Sarlat. Aucun train ne pourra donc circuler sur ces tronçons. Ils seront remplacés par des bus.

Les Trains Express Régionaux pourront circuler plus vite après la réalisation des travaux
Les Trains Express Régionaux pourront circuler plus vite après la réalisation des travaux © Maxppp - Maxppp

Bergerac-Gare SNCF, Bergerac, France

Le tronçon Bergerac-Libourne date de la fin des années 60 et la vitesse des trains y atteint des record de lenteur ! 40 km/h entre Saint-Emilion et Libourne. La vitesse avait été réduite en 2012 pour des raisons de sécurité alors qu'une partie des voies s'étaient révélées instables. L'ensemble de la ligne Bergerac-Libourne avait vu sa vitesse passer de 120 à 100 km/h. La réduction de la vitesse avait bien sûr un impact sur le temps de trajet qui était de 1 h 07 avant 2012 entre Bergerac et Bordeaux contre 1 h 28 aujourd'hui.  Après travaux, le temps de trajet sera de nouveau de 1 h 07, soit 20 minutes de moins.

Sauvetage de la ligne dont l'activité devait être suspendue en mai 2019

Les collectivités locales, l'Etat, l'ensemble des partenaires se sont mis autour de la table il y a 4 ans pour sauver la ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat, en piteuse état et qui devait être abandonnée en mai 2019.  L'urgence était de trouver des financements pour sauver la ligne. Seuls deux gros chantiers de cette envergure sont programmés en France en 2019.

Il s'agit pour la ligne entre Le Buisson et Libourne d'un renouvellement complet des rails, voies et ballasts. Tout est refait : viaducs, ponts, passages à niveau et assainissement. C'est toute la plateforme qui est refaite à neuf entre Bergerac et Libourne où l'essentiel des travaux sera réalisé. Les voies seront remplacées par des rails longs soudés comme pour les TGV. On n'entendra donc plus le "tac tac" familier qui marque les joints entre les rails, tous les 30 mètres. Il n'y aura aucun train en circulation à compter du 2 janvier. Ils seront remplacés par des bus. 

Un million de voyageurs demain entre Libourne et Bergerac"- Thierry Auroy-Peytou, maire de Lamonzie-Saint-Martin.

Le maire de Lamonzie-Saint-Martin ne cache pas sa satisfaction. Thierry Auroy-Peytou, salarié de la SNCF, voit déjà les effets du cumul de la LGV à Bordeaux et des travaux à venir sur la Ligne Bordeaux-Bergerac-Sarlat. "Entre 50 et 60 nouveaux habitants posent leurs valises chaque année dans ma commune". " Des médecins, des artisans souhaitent s'installer" dit le maire qui note qu'"avec un Bergerac-Bordeaux plus rapide, on pourra attraper le TGV". la LGV met Paris à 2 h 07 de Bordeaux. La ligne TER mettra Bergerac à 1 h 07 de Bordeaux et Sarlat à 2 h 15.

Le maire de Lamonzie-Saint-Martin est donc optimiste. Thierry Auroy-Peytou dit avoir fouillé dans ses archives pendant ses vacances. Il y a trouvé des chiffres : "Avant 1990 (avant l'arrivée du TGV), on comptait 250 000 voyageurs par an entre Libourne et Bergerac avec un chiffre d'affaire en hausse de 16%.  En 2016, près de 800 000 voyageurs et demain, _je pense que la ligne refaite atteindra le million de voyageurs par an. L'arrivée de la LGV à Bordeaux au 1er juillet dernier va encore accroître la fréquentation"_.

Les partenaires travaillent maintenant sur une nouvelle grille horaire qui sera mise en place à partir de décembre 2019. Le nombre de trains restera inchangé (14 A/R entre Bergerac et Bordeaux, 6 A/R entre Bergerac et Sarlat) mais ils devraient être mieux répartis, le matin, le midi et le soir. Ils seront surtout...plus rapides.