Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Passage à 80 km/h : 14 départementales des Vosges concentrent la moitié des morts sur les routes sans séparateur médian

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Selon une étude de la Ligue contre la violence routière, rendue publique par le Journal du dimanche, la moitié des personnes tuées sur les routes sans séparateur médian des Vosges entre 2006 et 2015 l'ont été sur 14 axes du département.

La vitesse sur le réseau secondaire doit passer de 90 à 80 km/h le 1er juillet
La vitesse sur le réseau secondaire doit passer de 90 à 80 km/h le 1er juillet © Radio France - Pierre MARSAT

Alors que le décret qui prévoit l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h vient d'être publié dans le Journal Officiel pour une mise en application le 1er juillet, le Journal du dimanche publie aujourd'hui une étude de la Ligue contre la violence routière. Une étude département par département qui met en évidence que la majorité des personnes tués sur des routes sans séparateur médian l'ont été sur quelques axes précis, souvent des routes de bonne qualité où les automobilistes roulent trop vite. 

Carte extraite de l'étude de la Ligue contre la violence routière publiée par le JDD
Carte extraite de l'étude de la Ligue contre la violence routière publiée par le JDD - JDD

Dans les Vosges, selon cette étude réalisée sur la période 2006-2015, 186 personnes sont mortes sur des routes sans séparateur médian, et donc concernées par l'abaissement de la vitesse à 80 km/h. La moitié de ces décès ont été constatés sur quatorze axes départementaux, qui ne représentent que 16% de la longueur totale des voies sans séparateur médian. Ce sont souvent des routes "droites, avec une chaussée en bon état et une visibilité correcte" selon Claude Got, médecin émérite, qui a piloté cette étude.

Toujours selon Claude Got, ce sont les départementales D 165 entre Dompaire et Vittel et D 166 entre Dompaire et Golbey qui concentrent le plus de tués rapportés au nombre de kilomètres

Extrait de l'étude la Ligue contre la violence routière dévoilée par le JDD
Extrait de l'étude la Ligue contre la violence routière dévoilée par le JDD - JDD
Choix de la station

À venir dansDanssecondess