Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Passe Navigo : la gauche redoute une nouvelle hausse en 2018

mercredi 13 décembre 2017 à 21:15 Par Émilie Defay, France Bleu Paris et France Bleu

Les élus de gauche d'Ile de France Mobilités ont voté mercredi contre le budget primitif lors du conseil d'administration de l'autorité organisatrice des Transports. Ils craignent une augmentation du Passe Navigo en 2018.

Le prix du Passe Navigo est passé en deux ans de 70 euros par mois à 75,20 euros
Le prix du Passe Navigo est passé en deux ans de 70 euros par mois à 75,20 euros © Maxppp -

Île-de-France, France

Y'aura t il une nouvelle hausse du Passe Navigo l'été prochain? C'est la crainte des élus de gauche d'Ile de France Mobilités qui ont voté contre le budget primitif mercredi lors du conseil d'administration de l'autorité organisatrice des transports.     

Ce budget prévoit une hausse des dépenses de fonctionnement de 3,2% et des investissements en augmentation de 2,4%. Pour les financer, l'autorité présidée par Valérie Pécresse table sur une hausse des recettes de 4%. 

Pour les élus communistes, cette augmentation reposera principalement sur les voyageurs et se traduira pas une hausse de 2,5 à 3% du Passe Navigo. Jacques Baudrier, conseiller de Paris (PCF) estime que "quand c'est flou c'est qu'il y a un loup. Valérie Pécresse n'a donné aucune assurance de non augmentation du Pass Navigo".  

L'entourage de Valérie Pécresse assure de son côté que si hausse il y a, elle sera la plus faible possible et que rien ne permet aujourd'hui de dire de combien elle sera. En plus des recettes issues des voyageurs, Ile de France Mobilités table aussi sur une hausse du versement transport, la taxe versée par les entreprises. Il faudra donc attendre le premier trimestre 2018 pour faire les calculs.

Les élus socialistes et les Verts ont de leur côté dénoncé le refus de Valérie Pécresse de geler le prix du Passe Navigo comme ils le demandaient.

Othman Nasrou, président du groupe Les Républicains à la Région Ile de France dénonce l'hypocrisie des élus socialistes, rappelant que lorsqu'ils étaient en fonction, le prix du Passe Navigo n'a cessé d'augmenter.  

Le prix du Passe Navigo est passé en deux ans de 70 euros par mois à 75,20 euros.