Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Pau, le délégué interministériel annonce l'externalisation des contrôles de vitesse sur les autoroutes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, était à Pau ce jeudi. Il a annoncé que le gouvernement envisage de confier aux sociétés d'autoroutes les contrôles de vitesse.

Emmanuel Barbe délégué interministériel à la sécurité routière
Emmanuel Barbe délégué interministériel à la sécurité routière © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Le gouvernement envisage bien d'externaliser les contrôles de vitesse sur les autoroutes. C'est Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, qui le dit. Il était à Pau ce jeudi et il a confirmé cette intention. Les sociétés d'autoroutes seront chargées de procéder à ces contrôles. Selon Emmanuel Barbe, cela permet d'économiser deux agents de police ou de gendarmerie. Il suffit pour l'un de conduire et pour l'autre d'appuyer sur un bouton. Pas besoin d'être un officier de police judiciaire assermenté pour faire ce travail.

"C'est une mesure de bon sens" - Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière

"Aujourd'hui nous avons dans les voitures deux policiers ou deux gendarmes qui sont des gens très qualifiés [...], nous pensons qu'il y a une meilleure utilisation à faire de ces ressources-là", a-t-il expliqué. "Il faut savoir que lorsque ces voitures relèvent des contraventions, le nom des policiers n'apparaît de toutes façons pas puisque la constatation est faite par un officier de police judiciaire à Rennes sur un écran d'ordinateur : c'est cela que nous voulons externaliser. [...] C'est une mesure de bon sens".

Les explications d'Emmanuel Barbe le délégué interministériel

Une annonce qui a de quoi surprendre, puisqu'elle survient quelques jours après que Nicolas Sarkozy a défendu cette idée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu