Transports

Pays Basque : nouveau projet transfrontalier pour les cyclistes

Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque mercredi 7 septembre 2016 à 17:05

ederbidea
ederbidea © Radio France - Jacques Pons

Le projet Ederbidea (la belle route en langue basque) va unir le pays basque Français au Guipuzkoa et à la Navarre. Ederbidéa renforcera le nombre de routes et de chemins cyclables entre Bayonne, Renteria et Pampelune.

Derrière ce projet, une attente "sociétale"

D'ici 2019 le projet Ederbidea représente 240 kilomètres de pistes cyclables dont 170 en site propre. Autrement dit, on pourra circuler tranquillement à vélo sans craindre une voiture ou un camion.Certaines parties existaient déjà comme la route de la Bidassoa sur une ancienne voie ferrée entre Irun et Donestebe en Navarre. Existant aussi, la route entre Saint Sebastien (capitale du Guipuzkoa) et Irurtzun (province de Navarre). Les nouvelles pistes seront construites en Navarre jusqu'à Pampelune.

Ederbidea traduit une forte attente sociétale — Florence Lasserre-David

Florence Lasserre-David, conseillère départementale des Pyrénées Atlantiques - Radio France
Florence Lasserre-David, conseillère départementale des Pyrénées Atlantiques © Radio France - Jacques Pons

Ederbidea, énorme projet selon Florence Lasserre-David, conseillère départementale des PA

Bayonne et San Sebastian encore compliqué

Compliqué car il faut compléter les pistes cyclables entre Bayonne et la frontière. Il faudra aussi passer par le train pour sauter un tronçon entre Irun et Renteria ou San Sebastian. La chance dans ce secteur est la présence du "Topo" un train omnibus qui transporte plus de 4 millions de voyageur chaque année entre la frontière et la capitale du Guipuzkoa!

C'est un premier pas qui va permettre, petit à petit, d'unir des morceaux épars — Marisol Garmendia, député du Guipuzkoa

Les parties en jaune sont les pistes cyclables à construire: il y a encore du boulot! - Radio France
Les parties en jaune sont les pistes cyclables à construire: il y a encore du boulot! © Radio France - Jacques Pons

Derrière Ederbidea, un énorme appui européen

Ederbidea représente un investissement de 9 millions et demi d'euros dont 6 millions de fonds européens pour la période allant de 2016 jusqu'en 2019. Cette opération permettra un sécurisation des déplacements doux dans trois territoires. Elle sera accompagnée par un schéma cyclable (pour constituer une cartographie précise des zones traversées) et une sensibilisation à l'usage du vélo qu'il soit sportif, touristique ou tout terrain. L'autre enjeu d'Ederbidea est la réduction des émissions polluantes.