Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pays de la Loire : L'augmentation des tarifs des TER passe mal auprès des abonnés

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu Mayenne

Le conseil régional a acté en 2018 une augmentation des tarifs des abonnements TER de 21 euros par mois, répartis sur trois ans. Au mois d'août, les abonnés des Pays de la Loire ont donc vu leur abonnement augmenter à nouveau de sept euros environ.

L'augmentation des abonnements a été actée par le conseil régional l'année dernière (photo d'illustration).
L'augmentation des abonnements a été actée par le conseil régional l'année dernière (photo d'illustration). © Radio France - Grégory Jullian

Pays de la Loire, France

Les tarifs des abonnements TER des Pays de la Loire ont bien augmenté une nouvelle fois en août 2019. À titre d'exemple, l'abonnement pour un trajet quotidien Sainte-Pazanne - Rezé a augmenté de 5,80 euros par rapport au mois de juillet. C'est même une augmentation de 18% par rapport à juin 2018. Et la hausse des tarifs va continuer jusqu'à 2020 : la région Pays de la Loire avait annoncé l'année dernière une augmentation des tarifs sur trois ans pour les abonnés, et une baisse pour les voyageurs occasionnels

La courrier reçu par les abonnés pour prévenir de l'augmentation du tarif.  - Radio France
La courrier reçu par les abonnés pour prévenir de l'augmentation du tarif. © Radio France - Sixtine Lys

Ces trois voyageuses prennent de le TER tous les jours pour le travail, de la Vendée jusqu'à Rezé. Murielle, Samia et Sophie habitent Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie, et elles travaillent à Nantes. Elles ont eu une mauvaise surprise en ouvrant leur courrier fin juillet

"C'est abusé parce qu'on a eu un courrier pour nous prévenir, mais ça n'expliquait pas pourquoi on était augmenté" déplore l'une. "Chaque année ça augmente, mais là c'est gros là. C'est pas sept euros de plus dans l'année, c'est sept euros de plus par mois", ajoute une autre.

On est obligé de rogner sur un budget personnel"

Même si son abonnement est remboursé de moitié pas son employeur, la pilule est difficile à avaler pour Samia "C’est une dépense inflexible pour nous, puisqu'on doit aller travailler. Donc c'est une _charge fixe qui ne fait qu'augmenter_. On est obligé de rogner sur un budget personnel.

L'augmentation des abonnements a été adoptée par le conseil régional en 2018, pour pouvoir baisser les tarifs des voyageurs occasionnels. Roch Brancour, président de la commission Transports à la région explique que, "contrairement aux usagers occasionnels, les abonnés ont des tarifs extrêmement attractifs depuis plusieurs années dans la région. C'est très bien, car ils sont nombreux à prendre le train, mais ce n'était pas très soutenable à long terme car ils sont déjà très subventionnés." Les abonnements augmenteront encore une fois de sept euros en 2020.

ECOUTEZ : Roch Brancour, président de la commission Transports, mobilité, infrastructures à la région