Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bouchons sur le périph' à Nantes : les chantiers vont reprendre

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'est devenu une vraie galère pour les automobilistes : le périphérique nantais. 42 kilomètres de voirie, souvent saturés aux heures de pointe. Pour fluidifier la circulation, une série de travaux a été engagée il y a quelques mois. Et ça va continuer.

100.000 véhicules empruntent le périphérique nantais chaque jour.
100.000 véhicules empruntent le périphérique nantais chaque jour. © Maxppp - Franck Dubray

Nantes, France

Il y a d'abord eu les travaux sur le pont de Cheviré : la création en 2015 d'une troisième voie sur le côté extérieur pour éviter l'étranglement lié à la réduction des voies. Le projet de création d'une troisième voie, sur le côté intérieur cette fois, est à l'étude. Cela devrait aboutir en 2017.

Le pont de Cheviré. - Radio France
Le pont de Cheviré. © Radio France - Cayeux

Mettre fin aux inondations du périph'

C'est devenu une habitude l'hiver : le Gesvres déborde et la portion entre la porte de la Chapelle et la Beaujoire doit être fermée. Pour éviter cela, la rivière va retrouver son lit. Les tuyaux dans lesquelles elle s'écoule vont être enlevés en octobre 2016. Ce n'est pas une solution miracle, mais ça devrait diminuer l'impact des débordements.

Le périphérique nantais sous l'eau en 2014. - Maxppp
Le périphérique nantais sous l'eau en 2014. © Maxppp - Franck Dubray

Nouvelles voies entre la porte d'Orvault et de Rennes

C'est l'un des poins noirs aux heures de pointe : la portion entre les portes d'Orvault et de Rennes. Des "voies d'entrecroisement" vont être créées. En clair, il s'agit de voies supplémentaires qui relient deux bretelles. Début des travaux fin 2016 pour un coût de  12,5 millions d'euros.

Le dispositif des feux de régulation étendu

Il existe déjà des feux de régulation en amont du pont de Cheviré. Le principe : fluidifier le trafic sur le périphérique en bloquant momentanément l'afflux d'automobilistes sur les bretelles d'insertion. Le système, mis en place en mars 2015, a fait ses preuves et permis un gain d'1min30 par trajet et une réduction des bouchons.

Les services de la voirie vont donc installer,  à la fin de l'année,  des feux de régulation au niveau du rond point de la porte d'Anjou pour un investissement de 300 000 euros.

Réaménagement de la porte de Rezé

Avec le transfert du Marché d'Intérêt National (MIN) à Rezé, le secteur doit être réaménagé. Deux nouveaux giratoires vont être créés, l'échangeur également. Les travaux doivent démarrer début 2017.

Un périphérique à 70km/h?

La généralisation de la limitation de vitesse à 70km/h n'est "pas exclue", selon Frédéric Lechelon, directeur de la direction interdépartementale des routes dans l'ouest. "Les 70 existants sont liés à des problèmes de sécurité. Maintenant, faut-il le développer? On attend les expérimentations à Rennes pour prendre une décision", explique-t-il.

Effectivement, en octobre 2015, la limitation de vitesse sur le périphérique rennais a été abaissée à 70km/h. L'un des objectifs est de lutter contre la pollution. Mais cela peut aussi avoir des effets bénéfiques sur la fluidité de la circulation. Sur le périphérique parisien en tout cas, le passage à 70 a été synonyme de gain de temps sur les trajets.

Choix de la station

France Bleu